[Non-fiction] Weird Things… de Jen Campbell

« What is your biggest pet peeve? »

This simple Twitter question posed by John Cleese inspired bookseller Jen Campbell to start a blog collecting all the ridiculous conversations overheard in her bookstore, everything from « Did Beatrix Potter ever write a book about dinosaurs? » to « Did Charles Dickens ever write anything fun? » Anyone who has ever worked in retail will nod knowingly at requests like « I’ve forgotten my glasses, can you read me the first chapter? » Or the absurdity of questions like « Excuse me . . . is this book edible? »

Filled with fun and quirky illustrations by the award-winning Brothers McLeod and featuring contributions from booksellers across the United States and Canada, as well as the author’s native UK, Weird Things Customers Say in Bookstores is a celebration of bookstores, large and small, and of the brilliant booksellers who toil in those literary fields, as well as the myriad of colorful characters that walk through the doors everyday. This irresistible collection is proof positive that booksellers everywhere are heroes.

Le fait qu’Alicia en ait parlé sur son blog — ainsi que mon tout nouvel attrait pour les livres électroniques — m’a poussée à lire non pas le premier livre de cette petite série, mais bien les deux. Jen Campbell nous fait part de son expérience en tant que libraire ; elle a aussi recueilli les « témoignages » d’autres libraires et bibliothécaires afin de constituer cette Bible des requêtes les plus étranges et déroutantes, des remarques les plus effrayantes et des bêtises les plus inquiétantes. En effet, ce qui m’a choquée, outre l’aplomb et l’insolence de certains clients, c’est l’ignorance de quelques personnes — particulièrement flagrante, excusez-moi de le dire, chez les clients américains, pour qui la géographie et l’histoire mondiale revêtent une importance limitée. Il y a de véritables perles, notamment chez les enfants, très attendrissants. Je pense, toutefois, que l’auteur aurait pu tout réunir en un seul bouquin. Ceux-ci sont vraiment courts, on les dévore en une demi-heure à peu près et si certains passages sont savoureux, je m’attendais à plus. Un mot de Jen Campbell aurait été appréciable, un commentaire par-ci par-là, pour parler de son métier, pour analyser un peu les réactions et les demandes des clients. On passe un bon moment, on s’amuse bien en lisant certaines citations, mais il me manque quelque chose. Je ne vais pas moi-même analyser chaque phrase, mais je tenais à vous mettre quelques extraits du livre, ne serait-ce que pour vous donner un avant-goût. Pour les ardents défenseurs de la culture, c’est … Enrichissant et ça fait grincer des dents. Les illustrations toutes mignonnes ajoutent aussi une touche d’humour appréciable

Customer: Do you have a copy of Atonement? But not the film cover, please. Keira Knightley’s neck makes me want to punch things.

Customer: Do you have any books on the dark arts?
Bookseller: …No.
Customer: Do you have any idea where I could find some?
Bookseller: Why don’t you try Knockturn Alley?
Customer: Where’s that?
Bookseller: Oh, the centre of London.
Customer: Thanks, I’ll keep my eyes peeled for it.

Customer: I’m looking for that famous book — you know, the Disney one, where Donald Duck is an accountant.

Customer: Do you have this children’s book I’ve heard about? It’s supposed to be very good. It’s called « Lionel Richie and the Wardrobe ».

Child: Mummy, who was Hitler?
Mother: Hitler?
Child: Yeah. Who was he?
Mother: Erm, he was a very bad man from a long time ago.
Child: Oh. How bad?
Mother: He was like… He was like Voldemort.
Child: Oh! That’s really, really bad.
Mother: Yes.
Child: (Pause) So, did Harry Potter kill Hitler, too?

Woman (holding a copy of a Weight Watchers book in one hand and The Hunger Games in the other): Which of these dieting books would you recommend most?

Customer: I’d like to buy this audiobook.
Bookseller: Great.
Customer: Only, I don’t really like this narrator.
Bookseller: Oh.
Customer: Do you have a selection of narrators to choose from? Ideally, I’d like Benedict Cumberbatch.

Il y a aussi un aspect qui m’a remuée : la question des commandes sur internet. Un client appelle la librairie, demande un conseil et termine la conversation en remerciant la jeune femme et en lui disant, non pas de mettre le livre de côté, mais qu’il va désormais pouvoir acheter le livre en ligne. J’achète beaucoup en ligne, surtout parce que c’est moins cher. Mais s’il y a bien quelque chose qu’un site internet ne nous procure pas, c’est le conseil et c’est pourquoi les librairies sont si essentielles. Je parle de véritables librairies, je ne parle pas de la Fnac ou de Virgin ou des grandes structures de ce type, je parle des petites librairies avec leurs vendeurs passionnés qui ne vont pas vous harceler pour acheter telle ou telle chose, des lieux cosy, où l’on se sent bien. Jen Campbell m’a donné envie de faire un tour d’Angleterre de ces « bookshops », qu’il s’agisse de livres d’occasion, de charity shops, de livres anciens, de livres contemporains … Mais entre le trajet, le logement, la nourriture et les livres que je me procurerais si j’y allais, je sens que mon portefeuille ne résisterait pas. J’ai aussi aimé les passages qui me « parlaient » : des gens qui ne veulent pas acheter des bouquins parce qu’ils ont déjà été touchés par d’autres personnes, par exemple. Qui a dit maniaque ? Je conseille donc ces deux livres à ceux qui ne veulent pas se casser la tête, qui ont envie de rire — et d’être désolés — un bon coup !

Publicités

8 réflexions sur “[Non-fiction] Weird Things… de Jen Campbell

  1. Oui les remarques et les interrogations des enfants sont adorables ^^
    Moi aussi j’ai été sidérée par l’ignorance et l’insuffisance de certaines personnes. La dame qui veut lire Les hauts de Hurlevent avec la couverture de Twilight x) Et qui comprend pas pourquoi c’est Ralph Fiennes qui joue le rôle d’Heathcliff au lieu de Robert Pattinson.
    Et j’ai aussi été choquée quand des clients appelaient la librairie pour ensuite passer commander sur am*zon. C’est d’une impolitesse..

  2. Je pense que l’auteure n’a pas plus « fourni » son ouvrage parce qu’elle a voulu retranscrire les situations sans juger ; moi c’est pas tellement les remarques de « manque de culture » qui m’ont alerté (après tout tout le monde ne peut pas tout savoir), mais plutôt comme vous le relevez, le culot et l’impolitesse de certaines personnes.
    Les remarques des enfants sont trop choupi 🙂

    Vu qu’elle a publié le premier volume y a deux ans (un an et demi ?), elle pouvait difficilement inclure les anecdotes de cette année dedans n’est-ce pas :p et avoir deux volumes en un.
    Je déplore que ce soit court parce que ça distraie et j’espère qu’elle en fera d’autres.

    • Quand je parle du manque de culture, je parle des choses basiques. Personne ne peut tout savoir, mais y a des choses qui font quand même partie de la culture générale … Les enfants sont vraiment mignons ! Le gamin qui disait qu’il fallait mettre un dragon au sous-sol pour garder les livres … J’ai adoré !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s