[LMA] Magical Me

J+20 : J’ai longtemps hésité avant d’écrire cet article. Je pensais avoir le temps de lire un tome de la saga, puis finalement, non. Alors j’ai décidé de poster quelque chose d’un peu plus personnel. C’est assez brouillon, je m’en excuse par avance, et j’avais encore tellement de choses à dire… Mais j’ai jugé bon de m’arrêter là. Le titre de l’article est une référence à l’autobiographie de Gilderoy Lockhart. Car oui, je vais parler de moi dans ce billet… Prétentieux, n’est-ce pas ?

« Harry Potter, c’est toute mon enfance ». Combien de fois ai-je entendu cette phrase ? Combien ai-je moi-même prononcé cette phrase ? Et combien de fois me suis-je dit « attends un peu, es-tu sûre de ce que tu affirmes ? ». Aujourd’hui, je vous le dis : non, Harry Potter, ce n’est pas toute mon enfance. Le premier livre est sorti en Angleterre en 1997 et en France en 1998. À cette époque, j’avais 5/6 ans et si je savais lire, j’étais plus branchée Ratus qu’Harry. Puis dans les années 2000, je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé, mais y a eu comme un boom, un truc énorme.

Harry Potter à l’école des sorciers est sorti au cinéma en 2001 et je me souviens que j’avais été le voir, que je m’étais installée au premier rang — première et dernière fois de ma vie que j’ai fait ça —, que Quirrell m’avait bien fait peur, et que c’était tout simplement fantastique. Les quatre premiers tomes avaient déjà été traduits, mais je ne sais plus si je les avais reçus à Noël la même année, ou bien l’année d’avant. Mes souvenirs sont plutôt flous, et malheureusement, impossible de vous dire à quel moment j’ai lu Harry Potter à l’école des sorciers et Harry Potter et la Chambre des Secrets. Mais si vous voulez, je peux vous parler d’Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban.

DSC_0301

Ce jour-là, je n’étais pas à l’école. Était-ce les vacances ? Peut-être bien. Ma grand-mère habitait à quelques pas de chez moi, et je passais la journée chez elle. Dans mon bagage, le troisième tome d’Harry Potter, prêt à être dévoré. Je suis allée dans la chambre, me suis allongée sur le ventre (position confortable s’il en est), et ai commencé à me plonger dans cet univers magique et fantastique. Au bout de ce qui m’a semblé être quelques minutes, une voix retentit. « À table ! » Déjà ? Mais ça fait à peine 5 minutes que je me suis installée ! Coup d’œil sur le réveil. Plus de midi. Coup d’œil sur le livre. Plus de 150 pages lues. Pendant longtemps, Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban est resté mon tome préféré. Le film n’a fait que me conforter dans cette idée : l’arrivée de Sirius Black, le fantastique Professeur Lupin, le retourneur de temps, les détraqueurs… L’aventure commençait véritablement.

Puis il y a eu Harry Potter et la Coupe de Feu, que j’ai abandonné à la première lecture, puis lu d’un trait la seconde fois. Harry Potter et l’Ordre du Phénix, pavé que j’ai mis du temps à lire. Étonnamment, bien que ce soit un des seuls, avec le septième, que je n’ai lu qu’une fois, c’est l’un de ceux dont je me souviens le mieux. Sans que je sache trop bien pourquoi, les images me sont restées — j’ai été particulièrement marquée par le passage à l’hôpital Sainte-Mangouste qui, tristement, ne figure pas dans le film. Puis vint Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé, qui a rapidement pris la place d’Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban. Le personnage de Lord Voldemort est mis à nu grâce à la Pensine et ses desseins deviennent plus clairs pour le lecteur : nous apprenons l’existence des Horcruxes, le rôle de la prophétie, tout est de plus en plus sombre et le final annonce avec perfection la suite des événements. La guerre commence véritablement. Si j’avais bien pris conscience, notamment après avoir visionné Harry Potter et la Coupe de Feu, qu’il était impossible de retranscrire tous les éléments des romans sur grand écran, j’ai été déçue par la voie choisie par le réalisateur pour le 6ème film. Toutes les informations qui m’avaient semblées importantes ont été occultées, et si le film en lui-même n’est pas mauvais, je pense qu’il aurait dû être plus proche du livre.

DSC_0299

Vint ensuite le 7ème et dernier tome, Harry Potter et les Reliques de la Mort, dont j’ai repoussé la lecture. Sorti en 2007, acheté en 2007, lu par ma mère et par la planète entière en 2007, j’ai attendu 2010 pour m’y plonger. Je l’avais commencé deux fois, et deux j’avais abandonné en cours de route. Était-ce parce que je redoutais la fin ? Était-ce parce ce n’était pas le bon moment ? Je ne saurais vous l’expliquer. Quoiqu’il en soit, je suis heureuse d’avoir attendu… Car j’ai pu le lire en version originale ! Rendez-vous compte : le premier et le seul tome de la saga que je n’ai lu qu’en anglais ! Plus j’avançais, plus mon cœur se serrait. Plus les morts s’accumulaient, plus j’avais envie de pleurer. Et quand j’ai refermé le livre, une véritable fontaine. Je suis allée au cinéma voir la première partie, alors que je n’avais lu que la moitié du roman… Autant vous dire qu’en rentrant chez moi, je me suis dépêchée de lire la fin… Puis la deuxième partie est sortie, et, comme beaucoup, je ne voulais pas croire que c’était déjà fini. Je suis allée la voir deux fois, comme pour faire durer le moment. Grosse émotion dans la salle, regard consterné de mes parents, larmes versées, je vous passe les détails. Ma consolation ? Attendre la sortie du DVD.

DSC_0306

Harry Potter a, depuis plus de 10 ans maintenant, une place à part dans ma vie. J’entends souvent : « ce n’est que de la fiction, faut revenir sur terre ! », « tu n’as plus 11 ans ! ». Comme si devenir adulte, c’était abandonner ses rêves. Cette saga m’a aidée, de plein de manières différents. J’ai rencontré des gens formidables au travers de forums (le RPG, c’était mon dada, et je dois dire que ça me manque), je me passais et repassais les DVDs pour oublier un peu le quotidien et m’évader l’espace de 2 heures, je lisais certains passages des livres pour me remonter le moral, je faisais des rêves extraordinaires dans lesquels je jouais au Quidditch. J’ai commencé à véritablement lire en anglais grâce à Harry Potter. J’ai acheté le premier tome chez Smith à Paris, puis le deuxième. Le troisième à Waterstone en Angleterre. Et ainsi de suite.

DSC_0304

J’ai même poussé le vice jusqu’à commander Harry Potter Film Wizardry à Noël il y a deux ans, et mes parents m’avaient offert il y a bien longtemps Les Animaux Fantastiques et Le Quidditch à travers les âges. Il va s’en dire que j’ai aussi lu Les Contes de Beedle le Barde. Dommage que J.K. Rowling n’ait pas écrit un manuel d’Histoire de la Magie… À côté de tout ça, j’ai un Tumblr où je reblogue pas mal de choses liées à Harry Potter, et je suis inscrite sur Pottermore, même si je n’y suis pas allée depuis longtemps. Je suis fière d’être une Gryffondor et d’avoir une baguette en prunellier avec en son cœur une plume de phénix. Il ne me reste plus qu’à aller à Leavesden, à King’s Cross, à Orlando, en Écosse, et d’attendre décembre 2016 pour que mon bonheur soit complet. Pourquoi décembre 2016 ? Jugez plutôt.

Petit logo (MA)

Publicités

25 réflexions sur “[LMA] Magical Me

  1. Je suis un peu plus âgée, du coup j’ai commencé Harry Potter avec les 4 premiers tomes à 13 ans. Du coup, Harry Potter, c’est une grande part de mon adolescence, alors je comprends très bien le feeling ^^ Et le 3 et le 6 sont aussi mes préférés 😀 J’ai commencé en VO à partir du 5 il me semble, mais c’était peut être le 6. J’ai envie de les relire tous en VO en ce moment, tout le monde les relis et ça me donne envie ! 😛
    Et je me moque des gens qui estiment que quand on grandit on doit mettre tout ça derrière soi, je ne suis pas d’accord, alors continue de rêver, tu en as parfaitement le droit ! 🙂
    (Moi c’est plutôt Hufflepuff :p)

  2. J’ai aussi « grandi avec Harry Potter », j’ai lu les trois premiers de suite au CDI de mon collège, vers mes 12-13 ans. Ensuite j’ai impatiemment attendu chaque nouveau livre, et, au début du moins, les films. Je les ai relu plusieurs fois, et les relirai sûrement car il y a plein de bonnes choses dedans et l’univers est l’un des plus travaillés que j’aie découverts, mais le bât blesse un peu vers la fin de la série, car à partir du tome 5 je me suis beaucoup moins identifiée à Harry, et j’ai commencé à avoir envie de lui coller des baffes, jusqu’à la toute fin ou presque. Du coup j’ai fini par décrocher un peu de la saga. Je suis tout de même allée fouiner sur Pottermore, mais avec probablement moins d’enthousiasme et d’étoiles dans les yeux que j’aurais pu le faire il y a 10 ans.

  3. J’ai dévoré cet article!! Principalement pour deux raisons, 1) je suis de la même génération et je suis une fan absolue d’HP, donc je dévore tout ce qui touche de près ou de loin à la saga. Et… 2) ça fait un moment que je veux rédiger un article du même genre, expliquant mon histoire personnelle avec Harry Potter mais que je n’ose pas trop le faire parce que… c’est à la fois très important pour moi et à la fois un peu ridicule d’attacher autant d’importance à une saga de bouquins. Bref, ton article ressemble beaucoup à ce que j’aimerais faire, une petite « confession » de ce qu’est Harry Potter à mes yeux ❤

    • Je te remercie beaucoup de ton gentil commentaire, et j’espère que cet article t’aura donné envie de parler de ton histoire personnelle. Je serais ravie d’en savoir un peu plus, de voir comment les autres ont vécu cette aventure littéraire ! Rien de ridicule, sache que tu n’es pas seule dans cette situation ;).

  4. J’étais bien plus âgée à l’époque où les livres sont sortis et il n’y a que quelques semaines que j’ai décidé de me plonger dans la saga. J’enchaîne les tomes et j’en suis (malheureusement) déjà à l’avant dernier. C’est complètement ridicule mais je sais d’ores et déjà que les personnages et leur univers vont me manquer. Je pourrais lire une vingtaine de tomes sans me lasser… Heureusement il me reste les films à découvrir.

    • En quelques semaines, avoir dévoré toute la saga, ça c’est impressionnant ! Je te conseille de prendre ton temps pour les deux derniers, histoire de les savourer un peu ;). Ce n’est pas du tout ridicule, il n’y a aucune honte ou embarras à avoir. J’aimerais beaucoup connaître ton avis sur les films, sachant que tu ne les auras pas vus au fur et à mesure, mais tous d’un coup !

  5. Ah ah je suis presque jalouse… Quand j’ai fait la connaissance de Harry, j’étais déjà maman moi (d’ailleurs j’ai lu les deux premiers tomes à haute vois à mes filles avant qu’elles se mettent sérieusement à lire), il n’y a avait que quatre livres sortis encore et le cinquième m’a poussé à me remettre à l’anglais – je ne POUVAIS PAS attendre et c’est le tout premier roman que j’ai lu en anglais pour le plaisir (me suis rattrapé depuis) – je les ai tous lu des dizaines de fois en français et en anglais, et je persiste et signe, c’est une des meilleure série de romans que j’ai lue (et tolkien sait que j’en ai un certain nombre à mon actif 🙂 )

    • Il ne faut pas avoir 11 ans pour profiter d’Harry Potter ! Je trouve ça fantastique de me dire que c’est une série universelle, qui peut plaire au plus grand nombre. Beaucoup de personnes se sont remises à lire après Harry Potter… Et beaucoup se sont (re)mises à la lecture en VO !

  6. Ca serait mentir de dire que je me souviens parfaitement de ma première approche à HP. J’ai pleinement redécouvert la série fin collège en dévorant les tomes les uns à la suite des autres. Ca me gonfle les gens qui disent qu’on a passé l’âge pour cela. Qu’on devrait tirer un trait sur ce qu’on a aimé quand on était jeune. Je ne me lasserai pas de revoir les films aussi. Et je redoute un peu le jour où il y aura une nouvelle adaptation (c’est certain qu’il y en aura une) avec d’autres acteurs !

    • L’important, finalement, ce n’est pas tant de se souvenir du moment précis où on les a lus, mais plus de se souvenir du plaisir que cette saga nous a procuré :). J’espère vraiment qu’il n’y aura pas d’autre adaptation. Ce sera difficile de réunir un casting aussi brillant !

  7. Comme j’avais 19 ans quand j’ai découvert les livres (les quatre premiers tomes d’un coup), je ne peux pas dire qu’Harry Potter fasse partie de mon enfance ni même de mon adolescence ^^

    Mais de 2001 à 2007 j’ai attendu avec impatience les tomes 5, 6 et 7 tout en relisant la série inlassablement. J’ai pleuré comme une perdue à la fin du tome 7, pas seulement à cause des morts, mais aussi parce que la saga était terminée et que j’avais l’impression d’être en deuil 😛

    C’est ma saga littéraire favorite, Rowling est clairement un modèle pour moi (j’ai une immense admiration pour elle, je dis souvent en plaisantant que c’est ma déesse) et HP a changé ma vie de lectrice.Je vais sur mes 32 ans et on me charrie souvent sur mon amour pour HP mais j’en ai rien à faire ! Les non-Potterheads ne peuvent pas comprendre 🙂

    • Je dis qu’à 19 ans, on est encore adolescent. J’ai aussi pleuré parce que c’était la fin de la saga ! Puis au milieu du bouquin aussi… Le 7ème tome, c’est pire que Game of Thrones, j’en reviens pas. Effectivement, les non-Potterheads ne peuvent pas comprendre. C’est assez frustrant d’ailleurs, parce qu’on a l’impression d’être complètement tarés. Comme si c’était anormal d’attendre encore sa lettre pour Poudlard (qui s’est certainement perdue quelque part) à bientôt 21 ans…

  8. Pour être tout à fait honnête, je fais partie des gens qui n’ont pas grandi avec Harry Potter. J’essaye de me rattraper en lisant la saga en ce moment (faut que je commence le Tome 5, on y croit !!) Mais j’adore entendre les gens parler de leur passion pour cette saga (j’ai l’impression d’avoir raté un truc dans mon enfance/adolescence 😀 Je suis un peu jalouse !). A vrai dire, même les films, je les connais très mal ! Je crains totalement niveau HP XD

    En tout cas, ton article est très sympa à lire et ce n’est pas du tout prétentieux, au contraire ! Perso, j’adore lire ou écouter le vécu des lecteurs ayant grandi avec Harry (ça me permet de vivre cette expérience par procuration :p )

    • Je vois ce que tu veux dire ! Et en même temps, peut-être que la saga ne t’intéressait pas plus que ça, donc il n’y a pas matière à être déçue. Si tu la découvres maintenant et que ça te plaît, c’est vraiment le principal. Puis tu sais qu’il y aura toujours des gens à qui tu pourras en parler :). Chaque expérience avec Harry Potter est unique… À un moment, pourquoi ne pas parler de la tienne ? C’est tout aussi intéressant de lire le ressenti d’une personne qui n’a pas été plongée dedans quand elle était petite :p.

  9. Très joli billet qui rassemble tant de choses qui font de cette série des livres magiques !
    Je me suis beaucoup retrouvée dans ce que tu as raconté. J’étais un peu plus âgée, mais je me souviens d’avoir lu les trois premiers tomes très vite, mais sans plus, puis d’être rentrée dans la « folie » HP avec la sortie du 4e tome (cadeau de Noel avec les trois premiers tomes, j’avais trouvé la cachette et commencé à lire le 4 tellement j’étais impatiente !), puis la longue attente avant le 5e, les folles rumeurs qu’on trouvait sur internet… Je les ai lus en VO à partir du 5e, premier livre lu en anglais, et ça a vraiment aidé mon niveau même si je n’ai pas compris plein de choses à la première lecture ! L’ambiance de folie en allant voir les derniers films (la salle était surexcitée pendant la bataille d’Hogwarts, meilleur moment dans un cinéma !)
    Je crois qu’on dit qu’Harry Potter c’est toute notre enfance, car on a tous des souvenirs précis de quand on les a lus la première (ou deuxième si on ne se souvient plus de la première) fois, de toute cette période où la saga n’était pas encore terminée. C’est très lié à nos vies, et c’est la marque des grands livres…

    • Ton petit commentaire sur les cadeaux de Noël m’a bien fait sourire :). Tes parents devaient être contents ! Harry Potter, c’est vraiment une saga qui rassemble, et comme tu le décris si bien, ça se voyait à chaque nouvelle sortie, que ce soit d’un roman ou d’un film. Même encore aujourd’hui, il suffit de mentionner Harry Potter pour démarrer une conversation, et vous savez que l’autre sait de quoi vous parlez, c’est assez fou. C’est une grosse partie de nos vies, un marqueur culturel important je pense.

      • A vrai dire, mon père m’a bien grondée car j’ai passé les vacances de Noel de cette année là au lit, à lire, relire, rerelire les 4 tomes en boucle… J’ai du les lire 3 ou 4 fois en 15 jours ! Et du coup je ne faisais vraiment rien d’autre ^^

  10. Il y a des événements, des films et des livres qui ont leur propre histoire dans notre vie. HP en fait partie en ce qui me concerne, et ton histoire avec cette saga me rappelle la mienne, moins branchée forum etc, mais HP est une série que je tiens à conserver dans ma bibliothèque, et que je veux toujours avoir en dvd (j’avoue je ne l’es ai pas encore achetés !)
    merci pour ce billet, qui m’a permis de me plonger encore dans mes souvenirs !

    et enfin, oui, la magie doit être dans nos vies, et c’est toujours aussi bon de se prendre à rêver d’un monde imaginaire, je le revendique 😉

    • J’avoue avoir été un peu loin parfois question HP… Mais je n’ai acheté aucun goodie, donc on va dire que ça rattrape ;). Tant qu’à faire, commande le coffret blu-ray à Noël, c’est une bonne idée de cadeau ça :). Oui, rêver fait partie de la vie… Si on a été doté de cette capacité, c’est bien qu’il y a une raison !

  11. Comme je te comprends ! Après tout, Harry Potter, même si ce n’est pas toute notre enfance, nous a permis de grands et bons moments de lecture. Et je crois d’ailleurs que c’est grâce à cette série que j’aime autant lire, alors moi aussi, je le revendique, j’aime Harry Potter et peu importe si j’ai 24 ans et que je suis une adulte maintenant 🙂

    • De grands moments de lecture, mais aussi de cinéma. Que ce soit livres ou films, à chaque fois, ça nous replonge dans cet univers si fantastique… Je crois que ça restera avec nous jusqu’à la fin de notre vie ;).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s