[LMA + Bilan] Le mois anglais, c’est fini !

C’est avec des trémolos dans la voix que je vous annonce la fin du mois anglais. Organisé avec brio par Lou, Cryssilda et Titine, cet événement a égayé mon mois de juin et aura occupé mes journées bien trop monotones. Si je n’ai pas rédigé autant d’articles que je le souhaitais, j’ai tout de même profité à fond du mois anglais au travers de mes lectures, mais aussi au travers des blogs des autres participants. Ça aura été l’occasion de découvrir de nouveaux blogs, de discuter avec des personnes absolument adorables, puis de profiter avec simplicité des petites joies que nous offre la blogosphère littéraire. Moi qui ne jurais dernièrement que par les vidéos Youtube, j’en reviens un peu, et je me rends compte de toutes les possibilités qu’offrent un blog, je me rends compte que j’ai vraiment envie d’écrire et de partager avec vous par les mots. Au cours de ce mois anglais, nombreux sont ceux qui ont gentiment laissé un commentaire sur l’un ou l’autre article, souvent de longs commentaires, pour mon plus grand plaisir ! Je vous en remercie encore. Je suis bien triste que l’événement ne dure qu’un mois, mais toutes les bonnes choses ont une fin. C’est donc l’heure du bilan !

J’ai commencé le mois avec un article sur Oscar Wilde et le meurtre aux chandelles de Gyles Brandreth, premier tome d’une série dont j’avais déjà lu le deuxième. L’auteur parvient à nous plonger dans l’Angleterre de la fin du XIXème siècle avec brio, et nous en apprend beaucoup sur le Londres de l’époque. Nous découvrons aussi Oscar Wilde et sa personnalité flamboyante, son sens de l’observation au service de la résolution d’un meurtre. Si j’ai préféré Oscar Wilde et le jeu de la mort, ce premier tome constitue une belle entrée en matière. Après une petite pause dans mes lectures, je me suis lancée dans Les Royaumes du Nord de Philip Pullman, le premier volume de la trilogie À la croisée des mondes. Pas de chronique publiée pour celui-ci : j’espère faire un article plus global une fois la série entièrement lue. Ce que je peux dire pour l’instant, c’est que malgré un démarrage un peu lent, j’ai été vite transportée dans l’univers créé par l’auteur. Le suspense était là, des milliers de questions tournaient en boucle dans ma tête — et tournent encore dans ma tête —, et j’ai passé un excellent moment.

J’ai ensuite enchaîné sur deux romans de Dame Agatha : Une poignée de seigle et Le major parlait trop. Je comptais publier un article dans le cadre de la LC, mais je n’arrivais pas à organiser mes idées, et je n’avais que peu de choses à dire. J’aime beaucoup lire un roman d’Agatha Christie entre deux gros livres, ou après avoir lu quelque chose d’un peu déprimant, ou de très prenant. Les enquêtes sont bien menées, relativement courtes, et se lisent très facilement. J’ai vu les deux adaptations correspondantes et, comme d’habitude, ça a été un réel plaisir. Ce qui est bien avec Agatha Christie, c’est que vous êtes sûrs de n’être jamais déçus !

agatha

Prise d’une envie soudaine de lire un classique anglais, je me suis tournée vers ma bibliothèque et ai sauté sur North and South d’Elizabeth Gaskell, que j’avais acheté il y a un moment et qui me faisait de l’œil depuis que j’avais appris l’existence de l’adaptation de la BBC. Ce roman a été un véritable régal. Je l’ai dévoré en quelques jours, et si je pense que j’aurais dû me réfréner et le lire plus lentement, j’ai tout de même grandement apprécié ce chef-d’œuvre de la littérature britannique, à mi-chemin entre Jane Austen et Charles Dickens. Petite déception en ce qui concerne l’adaptation, mais je vous invite à lire mon article pour plus de précisions.

Dans un tout autre registre, j’ai lu sur ma Kindle Austenland de Shannon Hale, après avoir visionné le film. L’adaptation m’a énormément plue — je l’ai vue deux fois en trois jours, je pense que ça veut dire quelque chose. C’est absolument ridicule, les acteurs sont formidables, et certaines répliques savoureuses. Le roman m’a moins enthousiasmée, j’aurais aimé que l’auteure développe un peu plus certains points qui ont été éludés dans le film ou, au contraire, qui sont dans le film mais pas dans le bouquin. Je ne m’attendais pas à de la grande littérature, mais c’était plaisant. C’est toujours agréable de se plonger dans des petits romans comme ceux-là, qui ne prennent pas la tête, et qui satisfont notre côté midinette/fleur bleue.

Enfin, dernier livre lu dans le cadre du mois anglais, Messenger of Truth de Jacqueline Winspear. J’ai publié un article sur les trois premiers tome de la saga Maisie Dobbs, pour laquelle je fais preuve de beaucoup d’enthousiasme. Ce quatrième volume était un peu en-deça des autres, mais j’espère que le cinquième rattrapera cette légère déception. Ça reste un plaisir de retrouver cette héroïne hors du commun et de suivre ses enquêtes dans le Londres des années 1930. Plus on avance, plus la menace de la Seconde Guerre mondiale approche, et j’ai hâte de voir comment l’auteure a traité le sujet.

DSC_0306

Dans un registre mi-littéraire mi-cinématographique, j’ai rédigé deux articles : l’un sur la reine du crime vu par les Français et l’autre sur mon « histoire » avec Harry Potter — ne vous attendez pas à quelque chose du genre Closer. Samedi étaient diffusés les deux premiers épisodes de Petits Meurtres en Famille, avec Antoine Duléry et Marius Colucci, adaptation du roman Le Noël d’Hercule Poirot. Je pense que deux épisodes auraient été suffisants, mais je suis tout de même pressée de voir la suite la semaine prochaine. Concernant Harry Potter, j’en ai profité pour regarder Harry Potter et la Coupe de Feu ainsi qu’Harry Potter et les Reliques de la Mort, parties 1 et 2, en compagnie de mon frère qui me disait de me calmer un peu. Toujours aussi investie, apparemment.

En ce qui concerne exclusivement films et séries, j’ai commencé le mois avec Cambridge Spies, une mini-série de la BBC sur 4 étudiants anglais qui espionnaient pour le compte de l’Union soviétique pendant l’entre-deux-guerres. C’est tiré d’une histoire vraie… Et ça rend la chose d’autant plus affolante. J’ai découvert un univers qui m’était inconnu, mais n’était pas sans rappeler Tinker Tailor Soldier Spy de John Le Carré. Il me semble d’ailleurs que le roman de John Le Carré est lié à l’histoire des Cinq de Cambridge, mais je ne sais plus tout à fait de quelle manière. Je vais devoir explorer encore un peu. J’ai ensuite emprunté à la bibliothèque Mrs. Henderson présente de Stephen Frears dans lequel Judi Dench joue une veuve anglaise qui, pour tromper l’ennui, décide d’ouvrir un théâtre de variétés. Les costumes sont superbes, les relations entre les deux personnages principaux font sourire, mais ce film s’attache aussi à nous montrer la guerre sous un autre angle. En effet, tout ceci se passe dans les années 1930, puis dans les années 1940… Les soldats viennent au théâtre pour se détendre, malgré les bombes lâchées sur la ville. Tout ceci, évidemment, fait polémique, mais je ne vous en dis pas plus.

Sur recommandation de Filipa, j’ai aussi regardé The Ruby in the Smoke, adapté du premier tome des aventures de Sally Lockhart. Nous retrouvons Billie Piper, Matt Smith et J.J. Feild dans les rôles principaux. J’avais lu et aimé le roman, donc imaginez ma surprise quand j’ai su qu’il avait été porté à l’écran. Le téléfilm est agréable, bien qu’il manque un peu de dynamisme. Pour le coup, le livre m’a semblé bien plus haletant. Mais rien que pour le plaisir de voir jouer ces acteurs fantastiques — incroyable Julie Walters, je dois dire que j’ai apprécié. Et le dernier film marquant que j’ai vu ce mois-ci : Orgueil et Préjugés, version 2005. Je l’ai déjà regardé 20 fois, mais je m’en fiche. Je crois que je ne m’en lasserai jamais tant il me redonne le sourire et me fait rêver.

DSC_0314

Accessoirement, j’ai profité du mois anglais pour me lancer dans la cuisine sur le blog avec un Lemon Drizzle Cake. J’aimerais bien vous proposer d’autres recettes par la suite si cela vous intéresse. D’une part, ça me pousserait à me mettre un peu plus au travail à ce niveau-là, parce que quand je vais habiter seule il ne va pas s’agir de m’acheter des plats tout prêts tout le temps ; d’autre part, je trouve ça amusant, puis j’aime bien les gâteaux, les plats, la nourriture quoi.

Pendant que je rédige cet article, j’écoute les Coronation Anthems de Haendel, que je vous invite fortement à découvrir. Tout le monde connaît, sans forcément le savoir, Zadok the Priest, hymne repris dans la pub, dans les films, à la télévision, partout ! Si vous aimez le chant choral, si vous aimez la musique classique qui pète un peu, et si vous aimez l’Angleterre, ces morceaux sont faits pour vous. Je pense d’ailleurs vous concocter quelque chose en lien avec la musique classique très prochainement…

Bilan global :

  • J’ai réussi à sortir 5 livres de ma PAL, ce qui n’est pas rien ;
  • Je me suis un peu loupée sur les lectures communes et n’ai lu aucun des trois livres que j’avais prévu de lire ;
  • Je vais pouvoir rendre Cambridge Spies à la personne à qui j’ai emprunté les DVDs depuis janvier je crois ;
  • J’ai réussi à faire la cuisine sans retapisser les murs ;
  • J’ai re-regardé Harry Potter, j’ai versé quelques larmes, et ça m’a fait du bien ;
  • J’ai découvert des gens formidables et de nouveaux blogs à suivre ;
  • Je suis tout simplement heureuse d’avoir participé à cette aventure. Et si vous connaissez d’autres événements dans le genre, sur d’autres thèmes, d’autres pays, etc, n’hésitez pas à me le dire…

Un grand merci à tous !

Publicités

10 réflexions sur “[LMA + Bilan] Le mois anglais, c’est fini !

  1. Je suis très contente pour toi que tu puisses t éclater et échanger, les blogs sont vraiment, en effet, une plateforme merveilleuse pour cela 🙂
    Un bilan que je trouve très bon ! J espère que tu pourras vite te lancer denouveau dans un si bon challenge 🙂

  2. Oh en effet tu as lu bien plus que je pensais (2 Agatha Christie !), Énorme mois anglais dis donc ! Tout ce qui est anglais motive, hein ? ^^
    J’aurais aimé être aussi enthousiaste que toi concernant Austenland (livre et film) que j’ai tout simplement supprimé de ma Kindle et de mon DDE tellement je n’ai pas aimé xP
    Je pense que je retenterai l’expérience l’an prochain. Merci de m’avoir poussée à participer à cet événement 😉 (il me reste encore pleins d’articles à aller lire sur les différents blogs !)

    • Et encore, je n’ai mis que les livres lus dans le cadre du mois anglais ;). J’ai lu quelques BDs et un ou deux autres romans me semble-t-il. Tout ce qui est anglais motive oui… Je pense tenter le mois américain, je me suis rendue compte que j’avais pas mal de choses à lire niveau littérature américaine ! Dommage que tu n’aies pas aimé le film Austenland. Je me suis tellement amusée, j’ai tellement ri… !
      De rien ;). C’est vrai qu’il y a énormément d’articles à lire. Je vais rattraper mon retard petit à petit :).

  3. Oh oui, fais-nous un article sur Haendel !! J’en ai un sur ma passion du baroque dans mes brouillons, je le resortirai pour toi, on aura l’air moins folles à deux 😉 (et moi aussi j’écoute les Coronation Anthems en écrivant ce message)…

    • Mes connaissances en matière de musique classique sont assez limitées, mais pourquoi pas ! Ce sera l’occasion d’aller fouiller un peu, et d’en apprendre plus sur la vie de ce monsieur :). Et rien que pour que tu publies cet article, je pense que je vais m’atteler à la tâche ce week-end (a).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s