Bilan | Août 2014

Bilan Août

Je l’ai dit dans mon article précédent : écrire des chroniques, ce n’est pas forcément mon truc. Tout dépend du livre. Du coup, je me suis dit que faire des bilans mensuels pourrait être une bonne idée. Ça me permettrait de tenir une sorte de « journal » de mes lectures, tout en ne me cassant pas trop la tête et en ne me demandant pas toutes les 30 secondes ce que je vais bien pouvoir dire sur tel ou tel roman. Je remercie aussi Matilda pour son aide précieuse : elle a fait les 3 montages qui m’ont permis de bien structurer mon bilan !

BD 1

Au début du mois, j’ai enchaîné les bandes dessinées. J’étais en vacances les deux premières semaines d’août et la bibliothèque de la station proposait un large choix de BDs. Un petit goût de noisette de Vanyda nous propose de suivre plusieurs personnages à des étapes différentes de leur vie. Bien sûr, ils se croisent, parfois sans le savoir, ce qui crée une certaine unité. J’ai aimé le trait de l’auteur, mais surtout l’utilisation des couleurs : une pour chaque personnage, en fonction de sa personnalité. Ce n’est pas inoubliable, mais agréable à lire. Le Petit Grumeau Illustré 2 était destiné à me remonter le moral… Et ça a marché ! J’ai le premier volume chez moi, il fait partie de mes bandes dessinées coup de cœur, et j’avais hâte de me plonger dans le deuxième. Je suis le blog de Nathalie Jomard, donc je connaissais la plupart des illustrations, mais j’ai pris beaucoup de plaisir à les redécouvrir tout en profitant des inédits.

Découverte du mois : Margaux Motin. J’avais vu ses bandes dessinées dans les rayons de ma librairie, je les avais feuilletées, et je me suis dit que je les lirais si ma bibliothèque les proposait. J’ai commencé par J’aurais adoré être ethnologue. Ça rappelle fortement ce que font Diglee et Pénélope Bagieu par exemple : les vingtenaires/trentenaires qui parlent de leur vie de femme. Je n’ai pas été conquise. J’ai continué avec La Tectonique des Plaques, et là… Là, c’était différent. Je suis restée assez longtemps dubitative : le langage est cru, assez gratuitement, je ne parvenais pas à aimer ce personnage égoïste qui ne semblait pas prêter grande attention à son enfant. Puis, plus on tourne les pages, plus on comprend son attitude. Je suis tombée amoureuse de certaines planches, de leur poésie, de cette alliance parfaite du texte et de l’illustration. Je vous invite à la découvrir avec cette bande dessinée là, plus personnelle, plus touchante.

Je connaissais Pénélope Bagieu grâce à Joséphine et Ma vie est tout à fait fascinante, puis Cadavre exquis. J’aime beaucoup le trait de cette illustratrice et son humour plutôt fin. Il est facile de s’identifier à ses héroïnes, et ce fut le cas encore une fois dans La Page Blanche. Je ne savais pas de quoi ça parlait, j’y suis donc allée totalement à l’aveuglette. Je vous conseille de faire de même et de vous laisser surprendre. La chute est étonnante et véhicule un joli message. J’ai ensuite choisi Le sourire de Rose de Sacha Goerg tout à fait au hasard. Les illustrations me parlaient, le choix des couleurs me plaisait. Si ce côté-là ne m’a pas déçue, l’histoire n’était pas extraordinaire. Ça tombait malheureusement un peu à plat. Ça m’a tout de même donné envie de m’intéresser aux autres bandes dessinées de cet auteur suisse !

Romans 1

Alexander McCall Smith m’aura aidé à me sortir de ma panne de lecture. Je dois dire qu’au début du mois, je n’avais pas franchement envie de me lancer dans les romans que j’avais pris avec moi. Les bandes dessinées m’ont permis de lire tout en me divertissant. Puis j’ai choisi The Sunday Philosophy Club, le premier tome de la saga Isabel Dalhousie, en me disant que ça ne pouvait être qu’une bonne idée. J’ai pu découvrir Édimbourg, ville-village écossaise non dénuée de charme, mais aussi Isabel Dalhousie, notre héroïne philosophe qui a un défaut : la curiosité ! C’était assez plaisant, mais je n’ai pas été emballée. Isabel est parfois agaçante et si ses réflexions philosophiques sont intéressantes, j’aurais aimé que l’auteur aille un peu plus loin. L’enquête en elle-même n’est pas très dynamique. Petite déception qui ne m’a pas empêche de lire le tome 2, Friends, Lovers, Chocolate.  Meilleur sur certains points, j’y ai tout de même retrouvé les défauts du premier. Comme ça se lit bien, et que ce n’est pas non plus désagréable, je pense que je continuerai cette série… Sans en faire une priorité.

Emprunté sur mon lieu de vacances, Guide de survie en milieu hostile de Shane Kuhn promettait du rire, de l’action, un peu d’émotion, et surtout une vision acide du lieu de travail. Je dois dire que ce roman était divertissant, qu’il a tenu ses promesses, et même qu’il était surprenant. On n’a pas le temps de s’ennuyer. On peut lui reprocher le langage un peu vulgaire, mais d’un autre côté, ça colle bien à l’histoire et au personnage, tueur en série qui s’infiltre dans de grandes boîtes en temps que stagiaire, pour mieux atteindre le patron. Il nous offre ce guide, expliquant aux nouvelles recrues comment ça se passe dans le milieu, en donnant quelques trucs et astuces tout en nous faisant partager son expérience et sa dernière mission. Ce n’était pas le roman de l’année, mais ça vaut bien un bon épisode de série policière américaine.

J’ai ensuite profité de ma liseuse en me lançant dans A Spy in the House de Y.S. Lee. Les deuxième et troisième tomes m’attendent, et j’ai vraiment hâte de les lire. J’ai adoré ce premier volume, et même si on peut reprocher quelques libertés à l’auteure — oui, les jeunes filles ne se baladaient pas en culottes courtes et n’étaient pas des espionnes —, le rythme enlevé, l’héroïne attachante, l’enquête, bref, tous les éléments concourrent à faire de ce roman une petite merveille. Je dois avouer que ça m’a fait penser à La Malédiction du Rubis de Philip Pullman, ce qui n’est pas sans me déplaire, vous pensez bien. Toujours sur la liseuse, et parce que je pensais participer à une lecture commune sur L’Odyssée, j’ai lu The Penelopiad de Margaret Atwood.  Pénélope, la femme d’Ulysse, nous donne son point de vue sur son mariage, sur l’absence de son mari, sur son fils, sur le meurtre des servantes, sur les amants qui lui faisaient la cour alors qu’Ulysse avait disparu, etc. Bref, L’Odyssée selon Pénélope. Je connaissais vaguement l’histoire originale, sans plus. Lire ce court roman m’a donné envie de me plonger dans l’œuvre d’Homère — si je trouve une traduction qui me convient —, mais aussi dans celle de Margaret Atwood. C’est fluide, c’est intelligent, ça a un côté moderne qui nous permet de nous mettre à la place du personnage principal. Un petit bijou.

Ce mois-ci, j’avais aussi envie de lire un classique de la littérature américaine, peu importait lequel. Après avoir regardé Footloose et Sublimes Créatures, je me suis décidée pour Slaughterhouse-Five de Kurt Vonnegut, mentionné dans les deux films — le livre faisait partie des banned books. J’aurais du mal à vous donner un avis sur ce roman, et encore plus à vous le résumer. C’est une réflexion sur la guerre, sur ses conséquences, sur le temps qui passe, sur les souvenirs. On ne comprend pas toujours tout ce qu’on lit, mais ça contribue au malaise qu’on ressent en suivant Billy Pilgrim, le personnage principal, qui nous fait voyager de 1944 à 1969, d’avant en arrière. Si certains d’entre vous l’ont lu, j’aimerais beaucoup que vous me donniez votre avis, et, pourquoi pas, que nous en discutions.

ROMANS 2

La plus belle découverte de ce mois ? Soie d’Alessandro Baricco et Rébecca Dautremer (illustratrice). J’avais totalement oublié l’existence de ce roman, puis je suis tombée sur cette magnifique édition, avec ces illustrations à couper le souffle. L’histoire en elle-même est superbe, mais les dessins, la sensibilité de Rébecca Dautremer, ont donné une toute autre dimension à la lecture. C’était une expérience inoubliable. Je viens d’apprendre qu’il ne sera plus imprimé, donc si vous souhaitez vous le procurer, n’attendez pas ! Ma bibliothèque possède d’autres albums de cette illustratrice… Je crois que je vais me jeter dessus sans attendre.

Je ne vous dirai que quelques mots sur le premier tome de Vango de Timothée de Fombelle : je viens d’emprunter le deuxième, et j’aimerais bien, peut-être, faire un article sur cette duologie. J’aime beaucoup la plume de l’auteur, les personnages sont bien construits et l’histoire a de l’épaisseur. C’est un roman jeunesse exigeant et prenant. J’espère que le deuxième tome sera aussi bon, et surtout que je prendrai plus le temps de l’apprécier. J’ai beau avoir beaucoup lu au mois d’août, j’ai souvent enchaîné les romans sans vraiment prendre le temps de les découvrir, en mettant un peu de distance entre eux et moi…

Sauf pour le dernier livre du mois : The Emperor’s Soul de Brandon Sanderson, fortement conseillé par Sita. J’essaie de m’ouvrir à la fantasy, et c’était plus simple de commencer avec cette novella qu’avec Game of Thrones. Je pense aussi que l’histoire me parlait plus : recréer une âme… C’est quelque chose de fascinant, non ? L’héroïne a un caractère fort, elle sait ce qu’elle veut et ne s’en laisse pas compter. Je me suis tellement investie dans cette histoire que j’aurais aimé encore plus d’explications, j’aurais aimé que l’auteur aille encore plus loin ! Nous recevons les explications au compte-goutte, ce qui est un peu déstabilisant, mais une fois que vous avez compris le truc… Vous en voulez forcément plus.

Malgré les difficultés que j’ai pu rencontrer ce mois-ci, le bilan est plutôt positif ! Comme je le disais plus haut, j’aurais aimé prendre mon temps, lire peut-être moins et savourer ce que je lisais. Ce que je compte faire en septembre. Je suis tout de même heureuse de mes découvertes, j’ai lu des romans fantastiques, je me suis ouverte à de nouveaux genres, et j’ai sauté le pas de la bande dessinée. Et vous, qu’avez-vous accompli en août, littérairement parlant ? Quels ont été vos coups de cœur du mois ?

Publicités

13 réflexions sur “Bilan | Août 2014

  1. Coup de cœur du mois : « Battle Royale » de Koushun Takami. J’avais vu le film il y a très longtemps et le roman ne m’a pas déçue. J’avais un peu peur des 830 pages du roman, mais elles défilent toutes seules, sans temps mort. J’ai aussi relu « Orange Mécanique » de Burgess après avoir écrit mon article sur le Joker, et j’ai été sidérée par l’humour et la beauté de l’écriture. Et en BD, tu t’en doutes, ce furent des comics, avec une très belle mini-série sur Wolverine et Domino dessinée par Gabriele Dell’Otto. 🙂 (C’est magnifique à voir, et c’est aussi bon qu’un film quand on n’a pas d’écran à proximité.)

    Je pense que le roman graphique Ghost World de Daniel Clowes pourrait t’intéresser si tu te penches sur la BD. Il y a eu un film aussi. 🙂

  2. J’adore Vanyda! 🙂 J’ai pas eu la chance de lire « Un petit goût de noisette » encore, mais ça va pas tarder!

    J’avais aussi du mal avec Margaux Motin au début, mais je l’aime bien. Tu aimerais sûrement Diglee!

  3. J’ai envie de lire toutes les BD (sauf la première que je ne connaissais pas) depuis un moment. >_< Surtout La page blanche.

    J'adore la couverture de The Emperor’s Soul ! De cet auteur, j'ai toujours Elantris dans ma PAL…

    Bonnes lectures en septembre. 🙂

  4. Apparemment une très belle reprise de Soie, un livre que j’avais beaucoup apprécié.
    Voilà un beau bilan pour quelqu’un qui n’aime pas écrire (des chroniques). Beau mois de septembre

  5. Margaux Motin et diglee sont mes illustratrices favorites : c’est vrai que certains sujets sont un peu futiles, mais comme toi, c’est La tectonique des plaques qui m’a le plus séduite ! Et puis leurs illustrations sont magnifiques, leurs traits toujours justes.

  6. J’ai lu La page blanche que j’avais bien aimé, même si la fin m’avait un peu laissé perplexe.
    Je vois qu’on a à peu près le même avis pour les aventures d’Isabelle Dalhousie, j’ai quand même bien envie de tester le tome deux en anglais pour voir.

    J’ai découvert Kurt Vonnegut dans une nouvelle il n’y a pas longtemps et je l’ai adoré, du coup je suis curieuse de me plonger dans d’autres de ses œuvres connues.
    Margaret Atwood a une place particulière dans mon cœur depuis The handmaid’s tale donc tous ses titres me tentent, et qui sait celui-là me donnera peut-être envie de me plonger dans Ulysse que j’avais détesté étudier u_u
    Et le petit Brandon Snaderson me tente beaucoup d’un coup ! Je n’en n’avais jamais entendu parler mais je le note.

  7. J’ai beaucoup aimé la chute de  » La Page Blanche  » aussi ! Et j’aime bien Margaux Motin, qui certes est assez trash mais qui me fait beaucoup rire, ce qui compense 🙂

    J’aime beaucoup la série des Isabel Dalhousie, faudrait que je la reprenne (j’ai lu les 4 premiers)…

    J’ai lu l’Iliade et l’Odyssée au collège en cours de français et c’est top ! Ma passion pour la mythologie grecque vient d’ailleurs de cette lecture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s