Bilan | Février 2015

Je sais pas où est passé février, ce petit coquinou, mais je sais que je suis passée complètement à côté. J’étais ailleurs, j’ai pas du tout profité de mon temps libre, il faisait moche et j’ai mangé des crêpes. Cette sensation de voir défiler les jours sans pouvoir les différencier les uns des autres est assez désagréable : je suis assise sur un banc et je regarde la vie des autres défiler sans vivre la mienne. Ce mois-ci, justement, j’ai enchaîné films et épisodes de séries quasiment non-stop, mettant de côté mon mémoire et mes cours, préférant me concentrer sur le virtuel et le fictif plutôt que sur le réel. J’ai beau frôler l’overdose, impossible de m’arrêter. Comme dirait Ron, il faudrait que je revois sérieusement l’ordre de mes priorités. Mon objectif pour mars ? Me remettre dans le bain, faire en sorte qu’étudier ne soit pas un tel fardeau, ré-apprendre à écouter et à “supporter” les autres (plus on s’enferme, plus il est difficile de sortir, non ?) et surtout… Respirer. Mais pour l’heure, voici le bilan de février !

— Livres —

Bilan Février

Bilan maigre s’il en est avec deux livres (re)lus ce mois-ci : Jane Eyre de Charlotte Brontë et Au Bonheur des Dames d’Émile Zola (chronique). J’ai dû relire le premier dans le cadre de mon mémoire, donc on ne peut pas vraiment dire qu’il s’agissait d’une lecture-plaisir. Néanmoins, cette expérience m’aura permis d’étudier le roman plus en détail. Jane Eyre n’est pas seulement l’histoire d’une gouvernante qui tombe amoureuse de son employeur, un riche aristocrate machiste particulièrement désagréable. C’est un moyen pour l’auteur de partager sa passion pour la peinture, ses opinions sur la religion et sur la société britannique des années 1830 en mélangeant styles gothique et romantique. Puis, j’ai eu envie de lire le second après avoir regardé les deux premières saisons de Mr. Selfridge. Les deux intrigues se déroulent à une époque différente, mais le principe est le même : l’ouverture de grands magasins dans deux capitales européennes par deux hommes ambitieux. En quelques mots : c’est un roman qui m’a surprise, qui m’a émue, qui m’a révoltée, qui m’a touchée et qui a ravivé la flamme de mon amour pour la langue française.

Mis à part ça, j’ai pas mal lu pour les cours, que ce soit des ouvrages théoriques ou des nouvelles du Oxford Book of American Short Stories, avec de jolies découvertes : “The Yellow Wallpaper” de Charlotte Perkins Gilman, “The Lottery” de Shirley Jackson et “There Will Come Soft Rains” de Ray Bradbury. Les trois histoires dégagent quelque chose d’assez angoissant et morbide qui m’a beaucoup plu (n’ayez pas peur) (tout va bien se passer). En quelques pages, ces auteurs construisent tout un monde, toute une atmosphère, et réussissent à vous faire ressentir une émotion forte dans les toutes dernières lignes. Je trouve ça absolument fascinant et impressionnant. En un mot : sublime !

— Films —

Bon. J’ai regardé 15 films (dont quelques revisionnages) et 2 mini-séries (Jane Eyre et Emma). C’est officiel : je n’ai pas de vie. Et comme, en plus, je suis un peu fainéante, je ne vais pas vous présenter tous les films, uniquement les découvertes du mois… Et c’est déjà pas mal, croyez-moi !

Films Février 1

The Phantom of the Opera d’Andrew Lloyd Webber (2004), aka le film que j’ai trouvé « bof » mais auquel j’ai pas arrêté de penser pendant deux semaines et dont j’ai écouté la BO en boucle en versant toutes les larmes de mon corps.
Dracula Untold de Gary Shore (2014), aka le film qui en jette, avec un héros pas trop horrible à regarder et une réinterprétation du mythe de Dracula assez intéressante et bien ancrée dans l’Histoire.
Man of Steel de Zack Snyder (2013), aka le film un peu décevant avec pas mal de lenteurs que j’ai quand même regardé jusqu’au bout pour son esthétique (et pas du tout pour Henry Cavill, non non) et par curiosité.

Films Février 2

Gemma Bovery d’Anne Fontaine (2014), aka le film qui vous réconcilie avec la littérature, qui vous donne envie de lire Madame Bovary, qui vous fait réfléchir sur la vie en général et dans lequel il y a la divine Gemma Arterton, parfaite, comme toujours.
Gone Girl de David Fincher (2014), aka le film qui vous fera angoisser, vous donnera envie de tuer des chatons (dans le sens positif de la chose) et qui me fait me dire que je regarderai plus jamais Orgueil et Préjugés de la même manière (Jaaaaaane ;____;).

Films Février 3

10 Things I Hate About You de Gil Junger (1999), aka le film qui vous donnera envie de retourner au lycée (surtout si on peut y trouver Heath Ledger et Joseph Gordon-Levitt jeunes si vous voyez ce que je veux dire *wink wink*), de lire Shakespeare (The Taming of the Shrew) et dans lequel les adultes sont tout aussi badass que les adolescents (la directrice, le papa, le prof).
Ella Enchanted de Tommy O’Haver (2005), aka le film qu’il faut regarder avec beaucoup de second degré, qui a une BO qui déchire et dans lequel vous avez Anne Hathaway, Hugh Dancy, Eric Idle et Cary Elwes !
Crazy Stupid Love de Glenn Ficarra and John Requa (2011), aka le film qui surprend, qui fait rire (beaucoup rire) (vraiment), qui fait pleurer, qui finit bien et qui a un casting à faire baver (Ryan Gosling, Emma Stone, Julianne Moore et… KEVIN BACON *ahem*).

Films Février 4

Star Trek de J.J. Abrams (2009), aka le film sympathique et divertissant qui casse pas trois pattes à un canard mais qui fait son office et dans lequel on peut profiter de l’accent magique de Simon Pegg.
Star Trek: Into Darkness de J.J. Abrams (2013), aka le film dans lequel il y a Benedict Cumberbatch qui incarne un méchant qui déchire sa mamie mais dont la résolution est trop rapide à mon goût.

— Musique —

Niveau musique, j’ai pas écouté grand-chose de nouveau en février. J’ai passé mon temps sur 8tracks à trouver de nouvelles playlists ou à en écouter d’anciennes. D’ailleurs, j’en profite pour faire un peu de publicité : j’ai créé ma première playlist intitulée La Vie parisienne, qui m’a été inspirée par Magic in the Moonlight de Woody Allen, mais aussi par la BO du film Midnight in Paris. J’espère que ça vous plaira ! Sinon, je partage avec vous deux titres découverts dernièrement et qui donnent la pêche.

— Sur le net —

J’ai lu pas mal d’articles pour mon mémoire, mais très peu dans les journaux grands publics. Mais j’ai quand même trouvé quelques liens qui devraient vous intéresser !

40 brilliant idioms that simply can’t be translated literally : je n’ai pas encore tout lu, mais j’ai vu que les auteurs étaient allées fouiller dans pas mal de langues différentes, dont le croate, le kazaque, ou encore le lituanien.
« Cinquantes nuances de Grey » pour les nuls, en gifs et en images (merci Alicia) : ça se passe de commentaires.
Cinquantes nuances de Grey à gré : encore Fifty Shades of Grey, je sais, mais cet article est un petit bijou d’humour.
La littérature sur Twitter : on reste dans l’humour fin et délicat. Mes préférés ? Beckett et Stendhal.

Et vous, qu’avez-vous lu/vu/écouté ce mois-ci ? Qu’avez-vous de prévu pour le mois de mars ?
Publicités

8 réflexions sur “Bilan | Février 2015

  1. Je connais cette impression de trouver quelque chose de « bof » et finalement ne pas arrêter d’y penser ensuite ! Donc du coup, je regarderai bien cette adaptation du Fantôme de l’Opéra (a) Je repense souvent à Gemma Bovery depuis que je l’ai vu au cinéma ! SIMON PEGG joue dans Star Trek ? Faut vraiment que je regarde ces films dis donc (la première raison était BENichou x)
    J’irai lire de manière plus approfondie l’article sur les idioms ! Je reconnais bien ton humour délicat dans le dernier lien partagé :3
    Je te souhaite de bien respirer au mois de mars hihi
    (et ne culpabilise pas de regarder des films! Un par soir seulement :p)

  2. Je n’ai lu jamais Jane Eyre mais le film m’a quelque peu fait repousser cette lecture. En revanche, j’ai adoré Au bonheur des dames. J’apprécie plus facilement les classiques quand je les lis par moi-même.

    Dracula Untold m’a laissé un sentiment plus mitigé. Esthétiquement, il est très beau et il n’y a rien à redire. Cependant, je les trouvais un peu long par moment. Ma soeur n’arrête pas de me tanner pour que je regarde Gone girl. Apparemment, elle s’est pris une bonne claque avec le final.

  3. 10 Things I Hate About You est ma grande découverte de ces derniers jours. (Et ça faisait trèèès longtemps que je n’avais pas vu de film avec Heath Ledger.) Mon amour pour Shakespeare ne connaît pas de bornes et du coup j’ai très envie de lire cette pièce pour mieux voir les choix d’adaptations.

    Sentiment partagé pour le Fantôme de l’Opéra. Le film est ultra kitsch mais ça reste en tête. J’ai toujours la chanson-titre sur mon samsung et j’ai écouté la BO pendant des semaines ensuite. (Le livre n’est pas mal du tout non plus, mais les jeunes premiers sont encore plus têtes à claque dedans.^^)

  4. Mr Selfridge, il faudrait que je regarde cette série ! Alicia en a parlé aussi ! 😉
    J’irai écouter ta playlist tout à l’heure…et en plus si cette playlist est inspirée de Midnight in Paris notamment…Je ne peux qu’aimer puisque je suis fan de la période ! ❤

    Et puis, dès fois c'est bien de se réfugier dans le monde "fictif" ! Je suis à 100% dedans ! 😉

    • Je pense que tu aimerais beaucoup Mr. Selfridge ! J’ai regardé les deux premières saisons en un rien de temps, on s’attache vraiment aux personnages :).
      N’hésite pas à me dire ce que tu en penses ! J’aime aussi l’ambiance Paris/années 20-30 :).
      Oui, ça fait du bien de s’évader un peu… Tant qu’on garde les pieds sur terre à côté de ça :p.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s