Kingsman, The Amazing Spiderman 2, Jupiter Ascending &co.

Jupiter Ascending (2015)

Jupiter Jones déteste sa vie : immigrée russe employée comme femme de ménage chez des gens outrageusement riches, son quotidien est fait d’habitudes. Jusqu’au jour où elle rencontre Caine, un ancien militaire chargé de la sécurité interplanétaire. En plus de découvrir que la Terre n’est pas la seule planète habitée, elle va apprendre qu’elle-même est héritière d’une partie de l’univers… D’ordinaire, vous me donnez de l’action, de l’espace, une histoire d’amour (pas besoin d’avoir vu le film pour comprendre), un héros pas trop dégueulasse et de bons acteurs et je suis conquise. Jupiter Ascending est divertissant, mais sans plus : les dialogues sont assez ridicules, l’histoire tient difficilement la route, et l’histoire entre Caine et Jupiter est mal exploitée (on dirait qu’elle a faim… très faim). Dommage.

The Amazing Spiderman 2 (2014)

Tout le monde connaît plus ou moins l’histoire de Spiderman. Le premier volet de la nouvelle adaptation avait été, à mon sens, une réussite. J’étais donc ravie de retrouver Peter Parker et Gwen Stacy et de voir comment leur histoire allait évoluer. Je souhaitais aussi en apprendre un peu plus sur le sort des parents de Peter. Le film a répondu à mes attentes à ce niveau-là. Pour le reste… C’était étonnamment fouilli et fourre-tout, les méchants étaient peu crédibles, et Spiderman parvient à les vaincre relativement rapidement. C’est comme si les réalisateurs s’étaient dit “on va mettre quelques méchants parce que bon, c’est un film de superhéros, mais on préfère franchement transformer Peter en drama queen absolument insupportable et se focaliser sur ses préoccupations d’adolescent.” Et ça ne fonctionne pas.

Enchanted (2007)

Dans le monde merveilleux d’Andalasia, Giselle et le Prince Edward sont sur le point de se marier. Pour le plus grand malheur de la belle-mère du Prince, qui comptait bien garder sa couronne encore un petit moment. Elle décide donc, tout naturellement, de jeter Giselle dans un puits sans fond qui l’amène dans le monde des humains. Elle y rencontre Robert, un avocat spécialiste des divorces qui élève seul sa fille. Ce film est une véritable bouffée d’air frais. C’est drôle, c’est cucu la praline au possible, mais ça met du baume au cœur tout en se moquant un peu des Disneys.

Fifty Shades of Grey (2015)

Je sais, mais j’avais besoin d’en parler. Je n’ai pas lu livre—je crois que même sous la torture, je n’accepterais pas de le lire. Par curiosité, et parce que j’ai vu pas mal d’articles assez drôles sur le film, je me suis dit “pourquoi pas ?”. Pendant les premières 30-40 minutes, on rigole parce que c’est cliché, ridicule, et parce qu’apparemment, un symbole phallique ne suffit pas (la tour, le crayon, allons-y gaiement). Puis au bout d’un moment, je commence à réaliser que je suis gênée, mal à l’aise. Le sexe au cinéma ne me dérange pas… Tant qu’il y a du respect entre les personnes concernées. Là, je découvre un homme qui harcèle une jeune femme pour qu’elle signe un contrat bizarre, un homme qui est heureux d’apprendre que ladite donzelle est vierge et de “remédier” à ça, un homme qui a été initié au BDSM à l’âge de 15 ans par une amie de sa mère. Et je découvre une jeune fille que ça ne dérange pas de perdre sa virginité en 20 secondes alors qu’elle a “résisté” pendant 20 ans, qui ne s’offusque pas de voir que le mec est en train de l’acheter, et qui rit—oui, elle glousse—quand il lui met une fessée. Au lieu de considérer sérieusement la signature de ce contrat, elle aurait dû lui conseiller d’aller consulter. Je n’ai rien contre le BDSM, je le précise : les gens font ce qu’ils veulent. Sauf que là, on nous vend un truc glauque et malsain comme l’histoire d’amour du XXIème siècle, et ça me révolte franchement. Pour toutes ces raisons, je ne regarderai pas la fin de ce film.

KINGSMAN_SECRET_SERVICE_action_adventure_comedy_spy_crime_kingsman_secret_service_weapon_gun_1280x960

Kingsman (2015)

Kingsman, c’est un peu le nouveau Alex Rider/James Bond. Gary “Eggsy” Unwin suit toute une batterie de test pour savoir s’il a l’étoffe d’un Kingsman. Harry Hart croit beaucoup en lui, mais il doit se mesurer à d’autres jeunes issus de l’aristocratie anglaise, qui ont été éduqués dans ce seul et unique but. Issu des classes populaires, Eggsy se fond difficilement dans la masse, mais il fait ses preuves assez vite. Pendant ce temps-là se prépare un coup absolument affreux, orchestré par un méchant digne des vieux James Bond. Bref, humour, action, acteurs au top (Colin Firth, Mark Strong, Michael Caine, Samuel L. Jackson entre autres) et BO qui déchire sa mamie (nananananana baby give it up) : j’ai adoré. C’est vraiment pas mal fichu visuellement parlant, et j’ai énormément ri. Matthew Vaughn (Stardust, X-Men First Class, Kick-Ass) a encore frappé les amis… Et j’espère sincèrement qu’il va s’atteler au second.

Publicités

5 réflexions sur “Kingsman, The Amazing Spiderman 2, Jupiter Ascending &co.

  1. Apparemment le 2e Kingsman serait prévu, j’ai vu passer l’info au conditionnel hier (et pour le moment, pas sûr que Matthew Vaughn soit aux commandes, ce qui m’ennuierait car j’adore ce réalisateur. En tout cas, c’est un film que j’ai beaucoup aimé, très fun, et des acteurs anglais au top.

  2. Tout pareil pour « Il était une fois » et « Kingsman ». Pour le second, ça faisait longtemps que je n’avais pas autant ri au cinéma – la scène de l’église m’a littéralement fait pleurer tellement je rigolais. Je n’ai rien à reprocher à ce film et oui, Matthew Vaughn est décidément très fort.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s