[LMA + roman] The Moving Finger d’Agatha Christie

J+3 : Quoi de mieux pour une LC Polar anglais qu’un roman d’Agatha Christie ? Je n’ai d’ailleurs pas été la seule à faire ce choix puisque nombreux sont les participants qui se sont lancés dans une enquête d’Hercule Poirot, Miss Marple ou encore Tommy et Tuppence Beresford. Après avoir hésité quelque temps, j’ai finalement décidé de lire The Moving Finger, La Plume empoisonnée en français, et je ne le regrette absolument pas !

81+sYiMj-vL._SL1500_

Victime d’un accident d’avion, Jerry Burton quitte Londres pour un petit village du fin fond de l’Angleterre sur ordre de son médecin : l’idéal serait un hameau sans histoire, où l’on peut respirer l’air pur de la campagne et profiter du calme et de la tranquilité des lieux. Le choix de Jerry et de sa sœur, Joanna, se porte sur Lymstock. Les premiers temps sont rudes, les deux jeunes gens étant habitués au tumulte de la capitale, mais la santé du jeune homme s’améliore néanmoins de jour en jour. Mais un matin, une lettre anonyme déposée dans leur boîte aux lettres met fin à cette paix : Jerry découvre bien vite que la plupart des habitants de Lymstock a déjà été la cible de ce corbeau. Quand Mrs. Symmington, la femme du notaire, se suicide, il commence à se demander si les deux événements ne seraient pas liés…

Comme à son habitude, Agatha Christie nous propose un roman policier bien ficelé avec une galerie de personnages tous plus suspects les uns que les autres. Jerry Burton est un jeune homme intelligent et attachant qui, s’il avait plus confiance en lui, ferait un excellent enquêteur. Joanna Burton aime la mode, le maquillage, boire et fumer, mais ce qui aurait pu rendre insupportable n’importe quelle jeune fille ne fait que la rendre plus sympathique au lecteur. Malgré son côté « femme du monde », elle est généreuse avec les domestiques et parle franchement. Comme il s’agit d’un village similaire à St. Mary Mead, nous avons bien sûr un pasteur, une femme de pasteur, un médecin, Mr. Griffith et sa sœur aux tendances féministes et aux dehors un peu rustres, un original en la personne de Mr. Pye, une jeune femme ravissante mais inaccessible qu’incarne Miss Holland, un notaire — Mr. Symmington —, sa femme, ses deux garçons et sa belle-fille, Megan, dont personne ne se soucie. Miss Griffith m’a beaucoup plue : Agatha Christie en a fait un personnage féministe, indépendant, qui pense que les femmes ont comme les hommes le droit d’exercer un métier et de gagner leur pitance. Mr. Pye est aussi très amusant car très caricatural : il est très précieux, aime le rococo, et savoure les ragots. Le policier Nash considère que les lettres anonymes n’ont pu être envoyées par une femme… Ou Mr. Pye, car il a en lui une sorte de « veine féminine », due justement à son côté apprêté. L’auteure dénonce par là-même les clichés de l’époque, mais encore tristement d’actualité, sur les homosexuels ou métrosexuels ainsi qu’une vision archaïque du statut de la femme.

The Moving Finger se détache des autres romans d’Agatha Christie que j’ai pu lire jusqu’à maintenant pour plusieurs raisons. Jerry a une véritable personnalité : il n’est pas uniquement un outil, c’est un personnage à part entière avec ses doutes et ses questionnements à la fois sur les malheurs qui touchent Lymstock et sur sa propre vie. Nous voyons sa relation avec sa sœur et avec Megan évoluer au fil des pages et en même temps nous tentons comme lui de résoudre l’enquête — jusqu’à l’arrivée de Miss Marple et de ses phrases énigmatiques. Cette dernière ne fait son apparition qu’à la toute fin du roman et si ça en a gêné plus d’un, je dois dire que ça ne m’a dérangée, étant entre les mains de Jerry Burton, narrateur talentueux. Il y a aussi une véritable réflexion derrière ce charmant petit mystère, notamment cette phrase qui m’aura marquée : « [we tend to attribute] to God the evil man commits of his own free will. » Si je me souviens bien, cette idée a été énoncée par Mrs. Dane Calthrop, la femme du pasteur… Plutôt osé, n’est-ce pas ?

Contrairement à ce que j’ai dit dans cet article, je n’ai pas lu The Moving Finger, je l’ai écouté. Je souhaitais commencer l’aventure « audio-livre » avec quelque chose de simple au niveau du style. Pour avoir regardé l’épisode de la série Miss Marple correspondant un certain nombre de fois, je savais aussi que l’histoire me plairait. En fouillant sur Audible, je suis tombée sur la version narrée par le fantastique Richard E. Grant (Raymond West, le neveu de Miss Marple dans la série, ou encore un domestique dans Gosford Park). Les personnages prenaient vie, chacun avait une voix et un accent qui lui étaient propres, et comme il ne lisait ni trop vite ni dans sa barbe, j’ai pu suivre sans difficulté aucune. Je me demandais si, à l’avenir, je n’apprécierais pas plus les romans de la reine du crime sous leur forme audio que papier !

Jerry et Miss Holland

Je ne peux pas finir cet article sans parler un peu plus de l’épisode 2 de la saison 2 de Miss Marple. Jerry Burton est joué par James d’Arcy — merveilleux, parfait, et pas désagréable à regarder —, Megan par Talulah Riley puis dans le lot vous avez aussi Frances de la Tour qui incarne Mrs. Dane Calthrop. Bizarrement, c’est un des épisodes, avec À l’hôtel Bertram, qui m’est le plus resté en tête. La transformation de Megan, le relation qu’elle et Jerry entretienne, mais aussi l’histoire entre Joanna Burton et le docteur Griffith m’ont maintenue en haleine tout du long. Maintenant que j’ai « lu » le livre en anglais, j’aimerais toutefois avoir la chance de pouvoir voir l’épisode dans sa version originale… Je crois qu’il est temps d’investir dans toute la collection DVD !

Le mois anglais

Publicités

5 réflexions sur “[LMA + roman] The Moving Finger d’Agatha Christie

  1. J’ai très envie de découvrir cette enquête même si je veux d’abord lire tous les Poirot ! En tout cas, je la note. C’est le deuxième billet avec Miss marple qui me tente.

    • J’ai abandonné l’idée de les lire dans l’ordre haha. Je fais au feeling maintenant :). Dans les enquêtes de Miss Marple, Miss Marple elle-même est très peu présente… Quel autre billet te tentait ?

  2. Il me semble l’avoir lu, il y a un certain temps… Mais j’aimerais le redécouvrir en version originale et voir l’épisode de la série avec James d’Arcy 🙂 D’ailleurs, tu n’as pas repris la saison 2 de Broadchurch avec lui ?

    • C’est un bonheur de lire du Agatha Christie en anglais : on savoure d’autant plus les jeux de mots ! Il faut absolument que tu regardes cet épisooooode *_____* Et non, toujours pas vu Broadchurch, mais c’est dans mes plans pour cet été. Si en plus il y a James d’Arcy alors là, je ne réponds plus de rien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s