2015.

Quand je repense à 2015, l’expression « année blanche » me vient immédiatement : une année plate, quasiment inexistante, presque comme s’il ne s’était rien passé ou que je l’avais traversée sans m’en rendre compte. Pourtant, quand je reviens sur tous les événements qui ont ponctué ces 12 derniers mois, tant d’un point de vue global que personnel, je me rends compte que 2015 n’était peut-être pas si « pauvre » que ça… Et que cette impression est surtout due au fait que j’ai été en apnée tout du loin, sans avoir eu la présence d’esprit de sortir la tête de l’eau pour reprendre mon souffle — et lorsque je tentais de le faire, toute la misère du monde me sautait au visage : les attentats, les guerres, les ravages causés par le réchauffement climatique, le ridicule de nos politiques. En résumé, j’ai fait l’autruche toute l’année, me concentant de suivre mon petit bout de chemin en mode automatique, en me posant tout un tas de questions, mais sans prendre le temps de véritablement y répondre… Et en ne savourant pas forcément toutes les belles expériences que j’ai pu vivre. Alors, comme pour exorciser tout ça et pour comprendre pourquoi je ressens ce « vide », j’ai eu besoin de me faire une petite liste mentale de toutes les choses négatives qui ont eu lieu cette année. Partant de là, je me suis rendue compte qu’au milieu de toute cette noirceur, il y avait tout de même eu quelques beaux moments.

  • Si ce blog a été laissé à l’abandon, avec un record de 14 articles publiés cette année, cela ne m’a pas empêchée de faire de superbes découvertes sur le net. Je pense notamment à Victoria (Mango and Salt), à Charlotte (ulostcontrol), à Louise (Schausette + Schausette) et à Les Femmes qui lisent sont Dangereuses. Puis je suis restée fidèle aux blogs et chaînes que j’aimais : Alicia (Books & Words), Matilda (Potinons), Émilie (Escapisme), Sita (Do Cat Eat Bats, aka paye ton nom de chaîne), Eliza (Lectures and Co), Clélia (BrodyBooks et Cher Lecteur), Natacha (Marmelade de Livres), Aurélie (Une valise remplie d’histoires, et ses photos toujours aussi sublimes), Hajar (HajarRead), Adeline (Adeline Arénas), Auriane (biblekisssbible) et enfin Marie (ifmarybooks).
  • J’ai pu rencontrer en chair et en os Sita, Alicia, Eliza, et Filipa, pour mon plus grand bonheur. Puis j’ai discuté avec Auriane, qu’il va me falloir rencontrer très vite elle aussi !
  • 2015, c’était l’année où j’ai commencé à lâcher prise — même si ces derniers mois ont été assez rudes à ce niveau-là. J’ai plus osé : je suis sortie (le soir, oui oui *choc*), j’ai fait du raft, et j’ai assisté à un concert en restant dans la fosse (moi qui n’aime pas DU TOUT la proximité…).
  • J’apprends peu à peu à dire non, même si ça reste difficile.
  • Je fais aussi un peu plus de sport. Mon vélo a moins pris la poussière qu’en 2014 puisque j’ai moins fait ma fainéante (et je peux vous dire que quand vous sortez tard le soir, et qu’il n’y a plus de transports, c’est bien pratique cet engin). J’ai fait environ 5 à 6 heures de danse par semaine en moyenne sur l’année. Ce qui est pas mal.
  • J’ai trouvé un job pour la rentrée de septembre. Le fait de se dire que quelqu’un a bien voulu de vous dans son établissement, ça fait chaud au cœur. En plus, c’est une superbe expérience que je pourrai valoriser par la suite, donc que demander de plus ?
  • Oh et dernier détail : le blog a changé de nom ! Ce n’est plus Diverses & Avariées, mais Let’s Misbehave, en référence à une chanson de Cole Porter à laquelle je voue un culte. Et non en référence à Fifty Shades of Grey. Vous avez vraiment les idées mal placées.

D’un point de vue personnel, et malgré les quelques couacs qui demeurent, ça aura été une relativement bonne année. D’un point de vue culturel… Je suis moins convaincue. J’ai quelques coups de cœur par-ci par-là, mais rien de bien folichon comparé à l’année précédente. Je ne sais pas si c’est à cause des choix que j’ai faits, ou à cause de mon état d’esprit, mais quand j’ai essayé de faire un top, je me suis retrouvée assez démunie, surtout en ce qui concerne les livres et la musique. Néanmoins, j’ai tout de même tenu à vous faire une petite (enfin pas si petite) liste des films, séries, livres et albums qui m’ont accompagnée cette année.

BanFilms-2015-1Films-2015-3

Oui, je commence par les films parce que pourquoi pas. Il y a eu pas mal de pépites dans cette catégorie cette année. J’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver la fantastique, fabuleuse, extraordinaire Julie Andrews dans La Mélodie du bonheur. Je suis tombée amoureuse des chansons et de Christopher Plummer, qui incarne le fameux Captain Von Trapp, mais aussi de l’histoire qui, si elle est toute mignonne, aborde tout de même le thème assez délicat de la montée du nazisme en Autriche. Puis il y a aussi eu Queen, une petite perle insoupçonnée. Après l’annulation de leur mariage par son fiancé, Rani décide de partir seule en lune de miel à Paris et à Amsterdam… Et elle n’est pas forcément prête pour un tel choc culturel. Ce n’est pas seulement un film qui donne le sourire et envie de voyager, c’est aussi une invitation à la découverte et l’acceptation de soi. Dans un registre moins joyeux, j’ai vu The Phantom of the Opera (et j’ai pleuré). Si toute la partie théâtrale excessive m’a légèrement dérangée, je n’ai pas pu résister aux chansons et à l’interprétation qu’en ont faite les acteurs. Il me faut aussi mentionner Les Jardins du roi et son esthétique et son casting parfaits — je l’ai regardé 3 fois, ça vous donne une idée de ce que j’en pense. Autre film à l’esthétique irréprochable, Les Recettes du bonheur m’a laissé un excellent souvenir : une famille indienne s’installe dans un petit village français et décide d’ouvrir un restaurant en face d’un établissement étoilé, ce qui est loin de réjouir la propriétaire de celui-ci. J’ai aimé le ton tantôt léger tantôt grave de ce film… Et j’ai beaucoup bavé devant les plats tous plus appétissants les uns que les autres.

Il reste trois films dans ma liste. Les trois films que j’ai le plus apprécié et qui m’ont le plus marquée en 2015. Spy est une comédie d’espionnage hilarante, qui joue pas mal sur les blagues pipi-caca-prout et sur l’absurde. Je suis allée le voir au cinéma en m’attendant à une comédie sympathique, histoire de passer un bon moment en famille, mais finalement j’ai A-DO-RÉ. Enfin une femme agent secret qui ne ressemble pas à un mannequin de Victoria’s Secret et à laquelle on peut s’identifier ! Puis je ne peux pas évoquer ce film sans parler de Jason Statham… Rick Ford n’a rien à voir avec le Transporteur. Rick Ford est macho, misogyne, et un peu con. Bref, il est parfait. Numéro 2 de mon top, 10 Bonnes Raisons de Te Larguer. Que dire ? Y a Heath Ledger en rebelle adorable, Joseph Gordon-Levitt tout jeunot, puis Alison Janney en directrice d’école qui écrit des fanfictions érotiques. C’est drôle, intelligent, extrêmement bien écrit, et ça vous donnera envie d’aller lire du Shakespeare. Et enfin, last but certainly not least, la crème de la crème des films de 2015 : The Man From U.N.C.L.E (je refuse d’utiliser le titre français). Ça a été le coup de foudre immédiat : entre les costumes, les décors, l’ambiance très 1960s, la musique, les acteurs, les personnages… Tout ça a éclipsé les quelques défauts que ce film peut avoir, notamment au niveau du scénario. Ça m’a fait le même effet que ces livres que vous n’arrivez plus à poser une fois que vous êtes bien lancé dedans, de ceux qui vous tiennent en haleine tout du long. Je crois  bien que c’est aussi et surtout parce que je rêve d’une aventure comme celle-ci. Bref, Guy Ritchie a encore frappé, et fort !

BanSéries-2015-1

Séries-2015-2

Pour rester dans le visuel, on passe aux séries. J’irai un peu plus vite cette fois-ci. En 2015, j’ai continué à regarder Scorpion et iZombie (même si j’ai du retard dans cette dernière). La deuxième saison de Scorpion est à tomber par terre : chaque épisode apporte son lot de surprises, et de larmes. On voit vraiment les personnages évoluer, ce qui fait tout le sel de la série. Quant à iZombie, je me suis beaucoup attachée au trio que forment Liv, Clive, et Ravi (extraordinaire Rahul Kohli qui a certainement le compte Twitter le plus cool du monde), et j’aime les suivre dans leurs enquêtes. Il y a aussi un fil rouge qui m’angoisse horriblement : non pas parce que ça fait peur, mais parce que c’est vraiment le bordel et qu’ils s’enfoncent tellement qu’on se demande comment ils vont bien pouvoir s’en sortir. Niveau jolies découvertes, je peux citer Sense8, qui a été une petite claque, on peut le dire. J’adore le fait que ça se passe dans plein de pays différents, j’adore le concept, j’adore les personnages (surtout Wolfgang et Sun, les deux psychopathes de la bande ♥), puis surtout les messages que cette série fait passer, tant sur les questions d’homosexualité et de genre que sur les inégalités sociales et économiques entre individus du même âge. Le rythme lent ne plaira pas à tout le monde, mais c’est ce qui m’a permis de vraiment savourer chaque plan, chaque développement de l’intrigue. Autre découverte, Agent Carter, spin-off de la saga Captain America. Car oui, Peggy Carter n’est pas que la chérie de Steve Rogers, c’est une femme de caractère qui travaille pour les services secrets. On la retrouve après la Seconde Guerre mondiale, reléguée à un poste de secrétaire, mais bien décidée à faire ses preuves. Je ne m’étendrai pas plus, car je vous ai déjà parlé de cette série en long, en large et en travers dans cet article. Le premier prix revient enfin indéniablement à Penny Dreadful, dont je vous parle ici. Cette série a été une véritable révélation pour moi. Ça m’a donné envie de lire de la poésie, de m’intéresser encore plus à l’époque victorienne et aux classiques de la littérature de cette époque, et presque de me mettre au théâtre. À regarder absolument.

BanLivres-2015-1

Livres-2015-1

Niveau livres, c’était un peu l’hécatombe en 2015. 34 livres lus par rapport à l’objectif de 52 que je m’étais fixée. Heureusement que dans le lot, il y en a quelques-uns qui se sont distingués. Je voulais lire plus de fantasy histoire de découvrir le genre, et bien c’est chose faite. Retribution Falls de Chris Wooding est le premier tome d’une saga steampunk avec des machins qui volent, des pirates, une quête, de l’humour, et un univers bien chouette. J’en demandais pas tant, et j’ai été vraiment agréablement surprise. Je remercie Estelle parce que c’est grâce à elle que je me suis lancée. J’ai aussi commencé la saga Mistborn de Brandon Sanderson, avec The Final Empire, après avoir entendu Max de WellDoneBooks en parler dans ses vidéos. Le début m’a laissée un peu dubitative, puis quand j’ai enfin réussi à entrer dans l’histoire, j’ai été emportée. Malgré quelques longueurs vers la fin, j’ai trouvé le roman très bien construit. J’ai profité de 2015 pour finir la saga The Parasol Protectorate de Gail Carriger. Comme j’avais un peu oublié ce qui se passait dans le tome 1, je l’ai relu et ai enchaîné avec les 4 tomes suivants. Si tous les volumes ne sont pas égaux, mon impression globale est excellente. À chaque fois que j’en commençais un, j’étais sûre de passer un bon moment. Certes, il y a quelques défauts, quelques explications auraient été parfois bienvenues, mais je suis tellement entrée dans l’histoire que peu importe.

Puis j’ai eu deux coups de cœur. Il y a tout d’abord eu Station Eleven d’Emily St. John Mandel que j’ai refermé avec la sensation d’avoir raté quelque chose. J’avais bien aimé, mais sans plus… Jusqu’à ce que je me rende compte deux mois plus tard que j’y pensais encore. Je ne saurais pas vous expliquer pourquoi, mais cette lecture est restée avec moi. Il y a une atmosphère assez particulière qui se dégage de ce bouquin qui fait que vous oscillez constamment entre un sentiment d’irréalité et une impression effrayante de « déjà-vu ». Bémol (qui n’en est pas vraiment un) : c’était trop court. Enfin, je voudrais vous parler de CivilWarLand in Bad Decline de George Saunders que j’ai découvert grâce à un étudiant américain de ma promo. Je ne suis pas particulièrement attirée par les nouvelles et encore moins par la littérature américaine (a priori). Comme je ne voulais pas mourir bête, je lui ai demandée s’il aurait pas un livre qui pourrait me réconcilier avec les deux genres. Et il m’a prêté cette merveille. Les histoires se déroulent toutes aux États-Unis, mais version freak show : « in a dystopian near-future in which America has become little more than a theme part in terminal disrepair. » La vision qu’a George Saunders du futur proche est loin d’être rassurante, et en même temps, c’est presque comme si on y était déjà (le bouquin date de 1997 après tout, donc le futur proche, c’est peut-être maintenant). C’est décadent, violent, sombre, et surtout très gênant : je n’ai jamais autant été remuée par un bouquin. Si Sense8 a été une petite claque, CivilWarLand in Bad Decline a été une bonne grosse droite dans ma face. Je tiens d’ailleurs à remercier Émilie qui m’a offert Tenth of December, un autre recueil de nouvelles de George Saunders dans lequel j’ai hâte de me plonger.

BanMusique-2015-1

Musique-2015-1

On va passer assez vite sur la musique. J’ai pas mal écouté First Aid Kit, notamment leur dernier album Stay Gold. Ce sont deux jeunes sœurs suédoises qui font de la folk/country et c’est un peu beaucoup génial. Puis j’ai découvert Sheppard, groupe australien, grâce à Coline du la chaîne Et Pourquoi Pas Coline. Leur album Bombs Away est bourré de chansons pop qui donnent la pêche et apporteront un peu de soleil dans votre vie (#poésieclichée). J’ai beaucoup aimé le film Guardians of the Galaxy, et sa BO parfaite : pas mal de rock, de funk, de disco. Ça a d’ailleurs influencé mes choix musicaux de l’année puisque j’ai pas mal pioché dans les tubes des années 1960 et 1970, puis dans la playlist d’ABBA, ce genre de choses. Parce qu’autant j’aime bien la musique sombre et déprimante, autant un petit KC and the Sunshine Band ou Earth, Wind and Fire ne fait jamais de mal. Comme 2015 a aussi été l’année pendant laquelle j’ai dû rédiger un morceau de mon mémoire, j’ai pas mal travaillé avec 8tracks (*amour amour amour*) et des BO que j’avais déjà dont celle du Monde de Narnia (et aussi celles d’Alice in Wonderland, Snow White and the Huntsman, Harry Potter, etc). Enfin, j’ai fini l’année avec le dernier album de The Dø, Shake Shook Shaken. J’ai été les voir en concert à la Laiterie de Strasbourg et c’était fantastique. Du coup, je me suis passé l’album en boucle après coup. Pareil avec Caravan Palace. Je m’étais refusée à écouter leurs derniers titres avant d’aller les voir, histoire d’être surprise jusqu’au bout, et ça a marché !

BanDéceptions-2015-1

Déceptions-2015-1

2015 a aussi apporté son lot de déceptions. Les Lettres à un jeune poète ne m’ont pas émue plus que ça : vite lues et vite oubliées malheureusement. Quant au Portrait de Dorian Gray, j’étais tellement attachée au personnage de La ligue des gentlemen extraordinaires et de Penny Dreadful que j’ai été profondément déçue à la lecture du roman. Pour les films, je pense que je redonnerai une chance à Man of Steel et Into the Woods, mais Mad Max m’a ENNUYÉE comme jamais. Je l’ai regardé jusqu’au bout histoire de, mais ça a été une véritable corvée. Pitch Perfect 2 était sympathique, mais j’en attendais beaucoup plus. Les chansons étaient chouettes, comme toujours, mais l’histoire plate. J’étais aussi très impatiente en ce qui concerne l’album de Florence and the Machine, How Big, How Blue, How Beautiful. Il y avait eu un teasing de fou sur sa chaîne Vevo, et au final, je suis restée sur ma faim. J’ai eu un sentiment d’inachevé à l’écoute du produit final. Même chose pour 25 d’Adele : rien de révolution dans cet album, peut-être une ou deux chansons qui sortent du lot, mais pas plus.

Pfiou, nous voilà enfin arrivés au bout (si vous êtes encore avec moi). J’avais dit que j’écrirais un petit bilan tout con, puis je me retrouve à vous écrire un bon gros pavé indigeste. Et en plus, c’est même pas vraiment fini (#feinte), parce que j’aimerais bien me fixer quelques objectifs pour 2016. Je vous promets que ça ira vite.

  1. Apprendre une nouvelle langue (ou reprendre l’allemand)
  2. Faire un voyage seule ou avec une amie
  3. Faire un travail sur moi-même : oser, me déconnecter, dire non
  4. Être plus organisée
  5. Me mettre au running
  6. Obtenir mon permis (*chouine*)
  7. Lire 50 livres (sur un malentendu, ça peut marcher)
  8. Tenir à jour la liste des films et séries vus
  9. Regarder plus de vieux films, lire plus de classiques, écouter encore plus de vieille musique : me refaire une culture quoi
  10. Écrire un peu plus sur le blog et me poser moins de questions et arrêter de râler sur mon blog surtout, parce que ça devient vite chiant

Cette liste n’est pas tellement réfléchie, mais ne contient aucun objectif irréalisable. Et surtout, je pense qu’elle correspond bien à l’orientation que je veux donner à cette nouvelle année. Pour l’heure, il ne me reste plus qu’à m’effacer et à vous souhaiter une…

BonneAnnée-1

tumblr_o09002IQRl1tzv1dpo1_500

Publicités

18 réflexions sur “2015.

  1. Il est très bien ce bilan :). Je trouve ça positif et bienvenue que tu veuilles faire un travail sur toi même; ce ne sera pas forcément une partie de plaisir, mais les résultats seront tops ;). Nous avons quelques visionnages en commun, il faudra qu’on en parle plus en détails :D. Bonne année 2016 à toi aussi!

  2. J’ai lu ton bilan en entier, il est où mon prix ? HEIN ? PAS DE PRIX ?

    Moi j’ai adoré Mad Max, et je regrette trop de l’avoir vu au ciné en français (même si pour le coup ça ne m’a pas empêché de l’apprécier, ce qui est souvent le cas avec la VF). Par contre le Riner Maria Rilke m’avait aussi déçue, à part les deux premières lettres je crois, j’avais trouvé ça finalement assez planplan. Dans le même « genre », « Lettre à un jeune artiste » de Herman Hesse m’avait beaucoup plu par contre (c’est un petit Mille et une nuit).
    C’est triste que tu n’aies pas aimé Dorian Gray, c’est l’une de mes plus grosses claques littéraires de ma vie. Remarque quand je l’ai lu je ne m’attendais à rien de spécial (et pis la chanson d’Adèle, Hello, je vois tout le monde en parler et je la trouve tellement nuuuuulle).
    Et puis tu peux feinter avec ton 50 livres en y glissant quelques BDs et des nouvelles de quatre pages (non je ne parle pas d’expérience, du tout).

    Bref bonne année toussa, hop.

    • Je note pour Lettre à un jeune artiste ! Si on y retrouve pas le côté cliché du Rilke, je suis preneuse.
      Pour Dorian Gray, c’est vrai que j’ai mis la barre tellement haut que je ne pouvais qu’être déçue. Ce n’était pas du tout ce à quoi je m’attendais. J’admire la plume de l’auteur, mais l’histoire ne m’a clairement pas emballée.
      Je commence à feinter avec quelques romans graphiques (a).

  3. Ce n’est pas toujours évident de sortir la tête de l’eau comme tu dis, et prendre le temps de réaliser toutes les bonnes choses qui ont composées notre année malgré les coups durs et les incertitudes.
    Mais ce n’est pas rien DU TOUT ce que tu as fait en 2015! Aussi bien du point de vue sportif, professionnel que personnel ! Sans parler de tes rencontres IRL 😉

    Et puis, ton bilan culturel n’est pas si pauvre que cela ! Qu’est ce que tu racontes ^^
    Il faut absolument que je me penche sur Spy et Uncle !
    On a 3 coups de coeur en commun niveau séries !

    Oulalala c’est quoi ce résumé de malade que tu nous fais de CivilWarLand in Bad Decline ?! Non mais j’ai trop envie de le lire maintenant ! haha J’en avais jamais entendu parler, ni vu la couverture nulle part oO
    Je te rejoins sur Station Eleven. J’y repense très très souvent. Comme si j’avais moi-même vécu cette histoire.. Très étrange comme sensation.

    LA BO de Guardian of the Galaxy est intemporelle, tellement cool à écouter ! J’ai aussi écouté First Aid Kit mais c’est surtout leur chanson My Silver Lining qui me plait beaucoup, et que j’écoute très régulièrement.

    C’est un bien beau bilan malgré tes inquiétudes (et ça confirme le point 11 de tes résolutions :P).
    Et puis je te prédis une belle année 2016 avec encore plus d’épanouissement personnel 🙂

    • C’est vrai que j’ai fait beaucoup de choses en 2015, mais ça me semblait tellement « loin » de moi…

      Tu n’as toujours pas vu Spy et The Man From UNCLE, n’est-ce pas ? Il faut vraiment y remédier jeune fille ! Et j’attends ton avis sur CivilWarLand in Bad Decline o/. J’espère que tu aimeras autant que moi héhé. J’aimerais bien relire Station Eleven cette année. Histoire de voir si mes impressions positives se confirment.

      Oh, j’aimerais pouvoir te conseiller d’autres titres de First Aid Kit ! Je ferai peut-être un article à leur sujet, j’écoute leurs albums en boucle (a).

  4. Ahaaa ! 😀 On a chacune des musiciens suédois dans nos tops, je vais commencer à croire que ces gens sont une valeur sûre.

    Ça me rassure que tu n’aies pas aimé Mad Max (que je n’ai pas encore vu), parce que j’entends tellement de critiques positives que je trouve ça un brin suspect. Je te rejoins naturellement sur Agent Carter et Penny Dreadful.

    En revanche, j’ai adoré les Lettres de Rilke (j’ai hésité à les mettre dans mon classement, mais d’autres livres ont pris le dessus). Je te remercie de m’avoir cité et de l’excellent conseil que tu m’as donné cette année (qui méritait bien que je te cite dans mon article 😉 ).

    • La Suède nous offre de bons artistes, c’est vrai ! Il faudra aller y faire un tour un jour ;).

      Je trouvais ça suspect aussi. Mais je dois avoir l’esprit de contradiction haha.

      On avait discuté des Lettres de Rilke :). Je comprends pourquoi ça peut plaire. Et de rien pour la citation, c’est normal o/.

  5. Oh j’adore The Sound of Music, je connais toutes les chansons par coeur ! J’ai adoré Sense8 et Penny Dreadful et je n’avais pas aimé Le portrait de Dorian Gray (que j’avais lu il y a quelques années) mais dans Penny D il est vraiment à croquer ce Dorian 🙂 Pour le reste, je te souhaite plein de bonnes choses pour 2016 et de réussir tes objectifs.

    • Oh ! Quelle est ta préférée ? Si tu réussis à en choisir une ;). J’ai un gros faible pour Sixteen Going On Seventeen !

      Heureuse de voir que je suis la seule à ne pas avoir aimé Le Portrait de Dorian Gray ! Le personnage est effectivement beaucoup plus intéressant dans Penny Dreadful. Même si je reste plutôt attachée à Ethan Chandler, qui a un côté plus rustre qui me plaît bien ;).

      Je te souhaite aussi une excellente année 2016, plein de bonnes choses, et plein de bons films ! (Et je m’en vais faire un tour sur ton blog, parce que j’ai tellement de retard, mon Dieu…)

      • Comme tu dis, c’est super dur de choisir car je les aime toutes mais j’ai une toute petite préférences pour My favorite things.

        Et j’adore aussi Ethan Chandler 🙂

  6. Bonne année 2016 ! J’espère que cette année sera riche en surprise, en rencontre, que tu obtiendras ton permis et que tout simplement que le 31 décembre prochain tu te diras que cette année fut merveilleuse 😉
    Je suis touchée que tu aies pensé à moi et merci pour le compliment 😉

    Concernant tes découvertes livresques, sériesques (?!?). J’ai aussi découvert Penny Dreadful et et IZombie. J’ai une nette préférence pour la seconde, j’ai l’impression de retourner à mes années Buffy…ça fait un bien fou !

    Bisous

    • Merci à toi o/. Je ne suis pas trop mal partie niveau permis… J’espère que ça va continuer comme ça (même si c’est terriblement stressant !). iZombie est une série géniale. J’ai malheureusement pris du retard dans la dernière saison. Mais j’aime les personnages, j’adore Ravi, et je trouve l’idée de base super !

  7. Je prend enfin le temps de lire ton article (j’adooore les longs articles).
    Merci beaucoup de m’avoir mentionné :).
    Ton article m’a donné envie de découvrir plein de choses. Alicia aussi aime Penny Dreadful il faut absolument que je commence cette série. Et pour les livres j’ai le premier tome de la saga The Parasol Protectorate dans ma PAL et ça fait longtemps que je n’ai pas lu de steampunk !
    Aaaahh The Final Empire !! Tu comptes lire le deuxième tome? il est vraiment bien !
    Je me demandais justement pourquoi tu as choisi ce nom de blog, je ne connaissais pas cette chanson j’aime beaucoup.
    En tout cas bonne année à toi aussi <3.

    • Mais de rien, c’est tout à fait normal ;).

      J’ai hâte que tu te mettes à Penny Dreadful ! C’est une série qui vaut vraiment le coup, et la saison 3 sort début mai héhé. Puis si tu commences The Parasol Protectorate, je veux tes impressions ! C’est quelque chose cette saga.

      Je compte bel et bien lire The Well of Ascension, mais peut-être plus tard dans l’année, histoire de varier un peu les plaisirs ;).

      Bonne année (très en retard) ! Et merci pour ton commentaire :D.

  8. Oh trop chou ! ❤ Ravie de te suivre sur ce nouveau blog et voir tes jolies aventures. Je te souhaite pleins de belles découvertes pour 2016, la santé et que tu auras ton permis (quel galère, je compatis ! D'ailleurs je me demande comment j'ai fait pour l'avoir.. un coup de chance ce jour là ^^)

    • Et moi, il faudrait que je commente un peu plus sur le tien èé. Je te souhaite aussi plein de belles choses pour 2016 (nous allons oublier le fait que je poste ce commentaire en février). J’espère avoir le même « coup de chance » que toi pour le permis ;).

  9. Je redécouvre ton blog et j’espère te suivre plus assidûment sur celui-ci.

    Nous avons quelques coups de coeur en commun mais aussi quelques déceptions dont l’album d’Adele. Après la réussite totale que fut 21, je m’attendais à beaucoup mieux pour 25. J’ai deux trois chansons coup de coeur mais l’album en lui-même n’est pas transcendant.

    Je te comprends parfaitement pour le job. Cela fait trois ans que j’ai choisi de travailler pendant mes études et cela me rend plus confiante en moi. Cela me permet aussi de déconnecter des cours, de mettre un peu d’argent de côté aussi.

    En tout cas, je te souhaite de réussir tes résolutions. Bonne année 2016 et je serai ravie de partager un café avec toi un de ces jours (et si tu es toujours sur Strasbourg).

    • Ton commentaire me fait très plaisir ♥.

      Il y a aussi 2-3 chansons que j’apprécie, mais globalement, j’ai l’impression d’écouter les mêmes musiques en boucle.

      Mettre de l’argent de côté, c’est important ! Puis ça occupe (c’est pas avec mes 4 heures de cours par semaine que je me sens utile).

      Bonne année 2016 à toi aussi ! Et j’aimerais bien qu’on partage un café aussi à l’occasion :). Je suis toujours dans le coin, donc… Pas de souci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s