2016.

Oui, je choisis de commencer cet article comme ça.

Je m’étais dit que je publierais mon bilan de l’année 2016 au cours du mois de janvier. Nous sommes déjà début février et à ce titre, il devient extrêmement urgent que je me « sorte les doigts du cul », comme le dit si bien Caroline dans Nos Jours Heureux (meilleur film de tous les temps). Je suis un peu rouillée et je ne sais plus comment tourner une phrase, mais j’ai vu, entendu, et dans une moindre mesure lu, trop de choses fantastiques pour ne pas vous en parler !

Lire la suite »

Publicités

Pseudo-bilan | Février-début Mars 2016

En plus d’avoir lu des livres plutôt cools ces dernières semaines, j’ai aussi vu des films qui déchirent et écouté de la musique qui claque. Il a beau avoir fait un temps pourri en février, j’ai beau avoir passé un mois absolument ignoble d’un point de vue personnel et avoir pris un maximum de retard dans la rédaction de mon mémoire, me dire que j’ai été gâtée au niveau culturel suffit à me redonner un peu de foi et de motivation. Ça, et les playlists superhéros/Marvel/POTC/epic fantasy que je me passe en boucle depuis 2 jours. Donc c’est parti pour un article pseudo-bilan-sans-en-être-vraiment-un.

Lire la suite »

Dernières lectures | Janvier 2016.

Si je n’ai absolument rien fait pour la fac en janvier, j’ai tout de même trouvé le moyen de lire 5 bouquins, de regarder beaucoup de films, beaucoup de séries, et de beaucoup glander. Pour éviter l’article de 20 mètres de long, je me propose aujourd’hui de vous présenter les livres que j’ai réussi à lire au mois de janvier ! Le format est un peu approximatif, je vous l’accorde, mais je suis en train de brainstormer sur la meilleure façon de procéder. Soit des articles réguliers où je vous parle en vrac de ce que j’ai lu/vu/écouté, soit des bilans séparés, soit des chroniques individuelles… N’hésitez pas à me dire si vous avez une préférence !

Lire la suite »

2015.

Quand je repense à 2015, l’expression « année blanche » me vient immédiatement : une année plate, quasiment inexistante, presque comme s’il ne s’était rien passé ou que je l’avais traversée sans m’en rendre compte. Pourtant, quand je reviens sur tous les événements qui ont ponctué ces 12 derniers mois, tant d’un point de vue global que personnel, je me rends compte que 2015 n’était peut-être pas si « pauvre » que ça… Et que cette impression est surtout due au fait que j’ai été en apnée tout du loin, sans avoir eu la présence d’esprit de sortir la tête de l’eau pour reprendre mon souffle — et lorsque je tentais de le faire, toute la misère du monde me sautait au visage : les attentats, les guerres, les ravages causés par le réchauffement climatique, le ridicule de nos politiques. En résumé, j’ai fait l’autruche toute l’année, me concentant de suivre mon petit bout de chemin en mode automatique, en me posant tout un tas de questions, mais sans prendre le temps de véritablement y répondre… Et en ne savourant pas forcément toutes les belles expériences que j’ai pu vivre. Alors, comme pour exorciser tout ça et pour comprendre pourquoi je ressens ce « vide », j’ai eu besoin de me faire une petite liste mentale de toutes les choses négatives qui ont eu lieu cette année. Partant de là, je me suis rendue compte qu’au milieu de toute cette noirceur, il y avait tout de même eu quelques beaux moments.

Lire la suite »

Chapitre 1 : Jane Austen

1 | Jane Austen1

Ça m’est tombé dessus comme la misère sur le pauvre monde. Au départ, je ne savais pas quoi faire, alors j’ai cherché conseil auprès de professionnels, je me suis enquérie auprès de mes amis, je me suis intérrogée auprès de moi-même. J’avais beau tourner le problème dans tous les sens, la conclusion restait toujours la même, fatale, inévitable, effrayante. Oserais-je l’avouer ici ? Oserais-je me lancer et admettre la terrible vérité ? Vos foudres ne s’abattront-elles pas sur moi ? (*musique mélodramatique*). Pourtant, je ne peux continuer ainsi, avec ce poids qui me pèse sur la poitrine et m’empêche de chanter (#louane). Allez, puisqu’il le faut, il le faut… Je ne suis pas franchement très beaucoup fan des romans de Jane Austen (*silence mélodramatique*). J’entends déjà les pleurs, les cris, les accès de violence, le feu qui crépite au bout des torches, mais je reste sur mes positions, prête à affronter la déferlante. Et aussi à expliquer un peu le pourquoi du comment, quand même (#allitération).

Lire la suite »

[LMA + Roman] Pomfret Towers d’Angela Thirkell

J+17 : Allez, je me remotive pour le mois anglais avec cette petite friandise britannique. Pour la lecture commune « Écrivaines anglaises du XXème siècle », mon choix s’est porté sur Angela Thirkell, que j’ai découverte avec son roman Pomfret Towers. Dire qu’il fait partie d’une série d’environ 29 livres…

Barsetshire dans les années 1930. Lord Pomfret décide d’organiser une petite fête à Pomfret Towers pour le retour de sa femme à laquelle il invite les Barton, les Wicklows, mais aussi les Rivers et son mystérieux héritier. La jeune Alice Barton, un peu timide et niaise, est effrayée à l’idée de se retrouver en société, son frère Guy y est au contraire comme un poisson dans l’eau. Sally Wicklow a quant à elle la tête sur les épaules et un amour inconditionnel pour chiens et chevaux tandis que son frère Roddy s’occupe de la gestion des terrains de Lord Pomfret. Phoebe Rivers cherche à fuir sa mère à tout prix — mère qui souhaiterait plus que tout au monde que sa fille épouse le fameux héritier mentionné plus haut —, et son frère Julian est un artiste prétentieux et sûr de lui qui a la maturité d’un enfant de 7 ans. Autant dire que le week-end ne sera pas de tout repos.

Lire la suite »

[LMA + roman] The Moving Finger d’Agatha Christie

J+3 : Quoi de mieux pour une LC Polar anglais qu’un roman d’Agatha Christie ? Je n’ai d’ailleurs pas été la seule à faire ce choix puisque nombreux sont les participants qui se sont lancés dans une enquête d’Hercule Poirot, Miss Marple ou encore Tommy et Tuppence Beresford. Après avoir hésité quelque temps, j’ai finalement décidé de lire The Moving Finger, La Plume empoisonnée en français, et je ne le regrette absolument pas !

81+sYiMj-vL._SL1500_

Victime d’un accident d’avion, Jerry Burton quitte Londres pour un petit village du fin fond de l’Angleterre sur ordre de son médecin : l’idéal serait un hameau sans histoire, où l’on peut respirer l’air pur de la campagne et profiter du calme et de la tranquilité des lieux. Le choix de Jerry et de sa sœur, Joanna, se porte sur Lymstock. Les premiers temps sont rudes, les deux jeunes gens étant habitués au tumulte de la capitale, mais la santé du jeune homme s’améliore néanmoins de jour en jour. Mais un matin, une lettre anonyme déposée dans leur boîte aux lettres met fin à cette paix : Jerry découvre bien vite que la plupart des habitants de Lymstock a déjà été la cible de ce corbeau. Quand Mrs. Symmington, la femme du notaire, se suicide, il commence à se demander si les deux événements ne seraient pas liés…

Lire la suite »

Bilan | Février 2015

Je sais pas où est passé février, ce petit coquinou, mais je sais que je suis passée complètement à côté. J’étais ailleurs, j’ai pas du tout profité de mon temps libre, il faisait moche et j’ai mangé des crêpes. Cette sensation de voir défiler les jours sans pouvoir les différencier les uns des autres est assez désagréable : je suis assise sur un banc et je regarde la vie des autres défiler sans vivre la mienne. Ce mois-ci, justement, j’ai enchaîné films et épisodes de séries quasiment non-stop, mettant de côté mon mémoire et mes cours, préférant me concentrer sur le virtuel et le fictif plutôt que sur le réel. J’ai beau frôler l’overdose, impossible de m’arrêter. Comme dirait Ron, il faudrait que je revois sérieusement l’ordre de mes priorités. Mon objectif pour mars ? Me remettre dans le bain, faire en sorte qu’étudier ne soit pas un tel fardeau, ré-apprendre à écouter et à “supporter” les autres (plus on s’enferme, plus il est difficile de sortir, non ?) et surtout… Respirer. Mais pour l’heure, voici le bilan de février !

Lire la suite »

[Roman] Au Bonheur des Dames d’Émile Zola

Publié en 1883, Au Bonheur des Dames est un des romans les plus connus d’Émile Zola et le 11ème tome de la série des Rougon-Macquart, « histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire ». C’est aussi le seul roman de Zola que j’ai réussi à lire en entier. Une première fois au collège — autant vous dire que j’avais détesté et que je sautais les passages où ça parlait chiffons et dentelles — et une deuxième fois ces derniers jours. À force de regarder Mr. Selfridge me sont venues l’envie de me replonger dans ce classique de la littérature française et la curiosité de savoir si mon sentiment à son sujet était susceptible de changer.

Le roman s’ouvre sur l’arrivée de Denise Baudu et de ses deux frères, Jean et Pépé, à Paris. Orphelins, ils ont dépensé le dernier sou du maigre héritage que leur avait laissé leur père. Ne pouvant rester dans leur ville natale de Valognes, ils décident de se rendre chez leur oncle Baudu, qui tient une boutique dans la capitale. Denise espère y trouver un emploi, Jean devrait entrer en apprentissage et Pépé serait placé chez une nourrice. Si tout se passe comme prévu pour les deux derniers, Denise réalise bien vite que trouver un emploi dans un des petits magasins du quartier sera très compliqué. Car juste à côté se dresse le Bonheur des Dames, premier grand magasin de Paris, première grande « machine » à dévorer les petits commerçants. Notre héroïne n’a d’autre choix que de s’y présenter… Nous découvrons avec elle le fonctionnement de ce mastodonte sans pitié, qui broie toute forme de vie, humaine et commerciale, alentour. Bien que fascinée par ce milieu, Denise doit faire face, quotidiennement, aux bassesses de ses collègues, au mépris des clientes et à la rudesse d’un travail qui s’apparente fort à celui d’une ouvrière…

Lire la suite »

Bilan | Janvier 2015

Nous sommes déjà le 31 janvier, tout est normal. D’ordinaire, le premier mois de l’année a aussi la réputation d’être le plus pourri : il fait froid, les employés de mairie enlèvent les décorations de Noël, on s’enfile des galettes jusqu’à n’en plus pouvoir (record cette année : 5 « galettes »…), puis certains ont leurs partiels, d’autres reprennent les cours. Bref, pas très jouissif. Je dirais pas que j’ai passé 31 jours formidables, mais c’était moins affreux que les années précédentes (ce qui m’incite à penser que février sera bien dégueulasse). J’ai peu « lu », mais j’ai regardé pas mal de séries, j’ai écouté pas mal de musique et je me suis enfin intéressée aux articles qu’on peut lire sur internet, qu’il s’agisse d’articles de presse, de blogs, ou de sites dédiés à la culture en général. Janvier a aussi apporté son lot de doutes, d’où le besoin de me réfugier dans mes séries chéries. Des hauts, des bas… Comme diraient les anglophones : « cey la vie ».

Lire la suite »

Bilan | Année 2014

Snow-BilanAu lieu de vous balancer les platitudes d’usage, je vais me contenter de dire que j’ai bien mangé, j’ai bien bu, j’ai la peau du ventre bien tendue, et que j’ai été gâtée pour Noël. J’ai aussi été surprise de recevoir au moins 20 000 messages de gens qui me disaient « Joyeux Noël »… Ça fait plaisir hein, ne vous méprenez pas, mais pourquoi cette année et pas les 20 années précédentes ? Y a eu une faille dans la Force ou un truc du style ? Les planètes sont alignées ? Enfin bref, je vous souhaite à tous un très Joyeux Noël (*cotillons et serpentins*) et vous offre, dans ma grande bonté, mon bilan de l’année, celui que vous attendiez tous. Comme je suis plutôt sympathique — mes chevilles vont très bien —, j’ai mis beaucoup de jolies images et relativement peu de texte (enfin je crois, enfin peut-être) (+1 à ceux qui ont capté la référence). C’est parti mon kiki.

Lire la suite »

[TV] La Grande Librairie | Les 20 livres qui ont changé votre vie

Interpelée par le thème de l’émission, je n’ai pu m’empêcher de regarder ce numéro de La Grande Librairie consacrée aux 20 livres qui ont changé la vie des Français. J’attendais le classement avec impatience. La question avait été posée 3 mois auparavant sur le site de France 5 et je n’avais pas pris la peine d’y répondre pour la simple et bonne raison qu’aucun livre n’a changé ma vie… Pour l’instant.

Lire la suite »

[Roman] To Kill A Mockingbird de Harper Lee

Est-il encore nécessaire de présenter ce roman ? Grand succès aux États-Unis à sa sortie en 1960, considéré comme un classique de la littérature américaine et apprécié à l’étranger, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur a fait et continue de faire ses preuves. Harper Lee s’est fortement inspirée de son enfance : dans la composition des personnages, dans le choix des thèmes, dans le choix des lieux et de l’époque. Atticus Finch est le père de Jean-Louise (Scout) et Jeremy (Jem), deux enfants qui aiment se faire peur et se posent 1000 questions sur leur mystérieux et effrayant voisin, Boo Radley, qui n’est pas sorti de chez lui depuis plus de 20 ans. Atticus est avocat et se voit confier une affaire délicate : la défense d’un homme noir accusé du viol d’une jeune femme blanche. Nous sommes dans les années 1930, période de la Grande Dépression, et qui plus est dans le sud des États-Unis. Autant dire que le combat est quasiment perdu d’avance. Nous suivons en parallèle ces deux histoires : celle de cet avocat droit et juste qui va faire tout son possible pour défendre l’indéfendable, et celle de ces deux gamins qui sortent peu à peu de l’enfance et sur lesquels l’affaire de leur père va avoir un impact considérable.

Lire la suite »

[Top Ten Tuesday] Les indispensables

Top Ten Tuesday - copie

D’ordinaire, les thèmes du Top Ten Tuesday sont proposés par The Broke and the Bookish ou Iani, mais créer les siens est plutôt amusant. Matilda a eu une chouette idée : dresser une liste de nos 10 livres « indispensables ». Il peut s’agir de livres que nous souhaitons lire depuis longtemps parce que nous estimons qu’ils font partie des classiques, de livres dont nous avons entendu parler et qui nous intriguent depuis, etc.

Lire la suite »

Bilan | Octobre 2014

Bilan

Après un mois de septembre un peu mouvementé, je pensais passer un mois d’octobre au calme… C’est raté. Le temps file à une vitesse incroyable, nous sommes déjà en novembre et les premiers examens de mi-semestre ont eu lieu ! Quand je regarde en arrière, je me rends compte que pas mal de changements ont eu lieu, tant dans ma vie personnelle que dans ma vie “numérique”. Bref, octobre n’aura pas été de tout repos, mais j’attends novembre avec impatience.

Lire la suite »