[Musique] Le Carnaval des Animaux de Camille Saint-Saëns

saint-saensCamille Saint-Saëns est certainement l’un des compositeurs français les plus connus. Né en 1835 à Paris et mort en 1921 à Alger, il est à la fois pianiste et écrivain, à l’origine d’une œuvre beaucoup plus vaste que nous le pensons. Il commence le piano à l’âge de 3 ans et écrit son premier morceau avant ses cinq ans, ce qui fait de lui une espèce de Mozart français. En 1853, sa 1ère Symphonie, influencée par Schumann, étonna Berlioz et Gounod, deux grands noms de la musique classique de l’époque. Parmi ses amis, le compositeur hongrois Franz Liszt, un collègue français George Bizet, l’illustrateur Gustave Doré ou encore l’italien Gioachino Rossini… Parmi ses élèves, le jeune Gabriel Fauré. Car oui, Saint-Saëns était aussi organiste. Musicien complet, il fut le premier à écrire concertos de piano et poèmes symphoniques. Symphonies, concertos, poèmes symphoniques, opéra, tarantelles… Saint-Saëns était à la fois conservateur et novateur, défenseur d’une « musique pure » très technique. Il s’inspire des anciens, comme Rameau et Mozart, mais donne aussi une nouvelle impulsion à la musique classique française. Il voyagea beaucoup, écrit beaucoup, était curieux et avide d’apprendre. Bien qu’il se maria à l’âge de 40 ans, cette union ne dura que 3 ans avant qu’il ne se sépare de sa femme, sans toutefois divorcer. Ce qu’il n’avait pas acquis sur le plan privé, il l’acquit dans la sphère public : artiste à la renommée internationale, bien que conscient de ne pas égaler le maître Mozart, il fut apprécié et comblé d’honneur… Ce qui lui suffisait apparemment amplement.

Lire la suite »

Publicités