La « non-fiction » ?

S’il y a bien une chose que je ne peux enlever à Youtube, c’est de m’avoir fait découvrir des œuvres littéraires dont je ne soupçonnais pas l’existence, qu’il s’agisse de romans de YA — je n’aurais pas lu Divergent sans ça, ou alors j’aurais eu la curiosité de le faire seulement maintenant, à la sortie du film —, de romans contemporains ou de classiques de la littérature britannique et américaine. Certaines chaînes m’ont aussi ouvert l’esprit : je pense notamment à la chaîne de Jean, anciennement BookishThoughts, qui étude actuellement les lettres classiques (me semble-t-il) et en connaît un rayon en terme de mythologie, d’histoire et d’art de l’Antiquité grecque ; je pense aussi à Elli, TheBibliophile, qui lit des romans assez variés, mais aussi des bouquins de « non-fiction » (je ne vois aucune façon de la traduire en français, mais si vous avez une idée, n’hésitez pas). Par facilité, peut-être aussi par manque de curiosité, mais surtout par peur de l’ennui, j’ai tendance à fuir ce genre de livres — de plus, ça demande une concentration que je n’ai pas forcément. Je préfère apprendre au travers de romans historiques, par exemple, lorsque l’auteur a mené quelques recherches : A Discovery of Witches de Deborah Harkness, malgré le côté romantique, vampirique, créatures fantastiques, m’a donné l’envie de m’intéresser à l’achimie — l’auteur est historienne de formation et donne encore des cours à l’université à ce jour. Les aventures de Maisie Dobbs, écrites par Jacqueline Winspear, m’en ont appris plus sur la guerre de 14–18, mais aussi sur la société de l’époque. J’ai eu la sensation, après chaque tome, d’en ressortir moins bête. Je suis actuellement en train de lire Call the Midwife, de Jennifer Lee, qui se situe à mi-chemin entre la fiction et la « non-fiction » : l’auteur nous raconte sa propre histoire, mais la romance légèrement. Un peu comme dans Le Chœur des femmes, on découvre énormément de choses, c’est très riche en information, mais ça se lit avec beaucoup de facilité. C’est ça que j’aime : mélanger le plaisir de la lecture pour elle-même, et la connaissance.

Lire la suite »