2015.

Quand je repense à 2015, l’expression « année blanche » me vient immédiatement : une année plate, quasiment inexistante, presque comme s’il ne s’était rien passé ou que je l’avais traversée sans m’en rendre compte. Pourtant, quand je reviens sur tous les événements qui ont ponctué ces 12 derniers mois, tant d’un point de vue global que personnel, je me rends compte que 2015 n’était peut-être pas si « pauvre » que ça… Et que cette impression est surtout due au fait que j’ai été en apnée tout du loin, sans avoir eu la présence d’esprit de sortir la tête de l’eau pour reprendre mon souffle — et lorsque je tentais de le faire, toute la misère du monde me sautait au visage : les attentats, les guerres, les ravages causés par le réchauffement climatique, le ridicule de nos politiques. En résumé, j’ai fait l’autruche toute l’année, me concentant de suivre mon petit bout de chemin en mode automatique, en me posant tout un tas de questions, mais sans prendre le temps de véritablement y répondre… Et en ne savourant pas forcément toutes les belles expériences que j’ai pu vivre. Alors, comme pour exorciser tout ça et pour comprendre pourquoi je ressens ce « vide », j’ai eu besoin de me faire une petite liste mentale de toutes les choses négatives qui ont eu lieu cette année. Partant de là, je me suis rendue compte qu’au milieu de toute cette noirceur, il y avait tout de même eu quelques beaux moments.

Lire la suite »

Publicités

[TV] Penny Dreadful de John Logan

Penny-Dreadful

Do you believe there is a demimonde? A half world between what we know and what we fear?

Dans les années 1890 a eu lieu une petite révolution dans le paysage littéraire britannique : elle commence avec la publication de The Picture of Dorian Gray d’Oscar Wilde en 1891, se poursuit avec celle de The Island of Dr. Moreau d’H.G. Wells en 1896 et enfin de Dracula de Bram Stoker en 1897. S’inspirant de ces trois œuvres ainsi que du Frankenstein de Mary Shelley, John Logan s’est lancé dans une entreprise audacieuse : créer une série originale mettant en scène des personnages qui ont déjà fait l’objet de multiples adaptations et ont été étudiés sous tous les angles possibles et imaginables. Le scénariste d’Aviator, de Sweeney Todd, d’Hugo Cabret, de Skyfall et du très attendu Spectre — dont je ne doute pas qu’il sera absolument fantastique — s’est une fois de plus allié à Sam Mendes pour donner naissance à un petit bijou télévisuel : Penny Dreadful, gothique, fantastique et d’horreur.

Lire la suite »